Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Situation du pays
Campagne agricole 2018/2019 à l’’Office du Niger : Les champs fleurissent d’espérance à Ké-Macina, Kolongo et M’Béwani

Le Président Directeur Général de l’Office du Niger, Dr Mamadou M’Baré Coulibaly était sur le terrain le mercredi 29 et le jeudi 30 août, dans le cadre de la supervision de la campagne agricole en cours. En compagnie de tout son staff technique et du Délégué général des exploitants de l’Office du Niger et des représentants des Chambres d’agriculture il s’est rendu, successivement dans les zones de production de Ké-Macina et Kolongo et M’Béwani. Dans ces zones visitées, le constat est reluisant : le taux de réalisation est respectivement estimé à 95%, 100% et 58%.

Dans la zone de production de Ké-Macina, le PDG et sa délégation ont rendu une visite de courtoisie aux autorités administratives, politiques et traditionnelles de la ville de Macina avant d’aller apprécier l’état général des cultures et des infrastructures d’irrigation.

A l’issue de l’étape de Ké-Macina, le constat majeur a été la résolution de la crise d’eau qu’ont vécu les exploitants de cette zone de production lors de la campagne précédente. Selon un certain nombre de témoignages dans les rizières de Ké-Macina « De la crise, nous sommes aujourd’hui à l’abondance ».
Aussi, la physionomie de l’état des champs a été jugée bonne par le PDG et sa délégation. Ce qui laisse présager une bonne récolte.

Autres zones visitées par la délégation du PDG, Kolongo et M’Béwani.
A Kolongo, la délégation du PDG s’est rendu sur le champ de Soumana Keïta dans le casier de Kokry A. Cette visite a été surtout motivée par le fait que ce paysan a réussi son essai de Système de Riziculture Intensif (SRI) avec semoir philippin, la repiqueuse manuelle ainsi que le semi-motorisé. Quant au second champ visité par Dr Mamadou M’Baré Coulibaly, celui de Drissa Diarra, il constitue un « champ-école » pour l’utilisation de la fumure organique Melfert en comparaison avec la pratique paysanne.

La délégation a aussi visité la parcelle de double culture de Mady Ouédrago où le calendrier agricole a été respecté à la lettre. Ce qui fait de lui, un paysan modèle.
A M’Béwani, la délégation a bien apprécié un cas de pratique de la ‘’ Rizi-pisculture ‘’dans le champ de Fousseini Coulibaly à Zanfina, A Siriba ainsi qu’à Hérémakono, Thing, Choubougou, Tiongoba elle a visité des parcelles de production de semence riz afin d’avoir un aperçu de la physionomie de la campagne dans ces périmètres.
Notons également qu’en marge de ses visites de terrain, le PDG et sa délégation ont rencontré les exploitants agricoles et le personnel de l’encadrement de chacune de ces différentes zones de production visitées. Au cours de ces rencontres, l’accent a été mis sur des préoccupations liées à la présence des oiseaux et insectes, au besoin des nouveaux champs, au renforcement de la radio Office du Niger de Kolongo ainsi qu’au retard accusé à la fourniture de l’engrais subventionnés.
Le président Directeur Général de l’Office du Niger a apporté des éléments de réponses à ces préoccupations à la satisfaction de ces derniers. Toutefois, il a attiré l’attention des exploitants agricoles sur des pratiques dangereuses qui consistent à casser ou perforer les ouvrages et infrastructures d’irrigation conçus à des millions de Fcfa. " Il faut que les exploitants agricoles respectent les consignes de l’encadrement. C’est dans une synergie d’actions que nous arrivons à pallier l’ensemble des problèmes, sans quoi les conséquences sont terribles pour l’avenir de notre agriculture‘’ a souligné Docteur Mamadou M’Baré Coulibaly,.

Tirant un premier bilan de cette visite, le PDG a exprimé sa satisfaction. Selon lui, malgré le contexte difficile, l’état de la campagne agricole 2018/2019 des trois zones visitées se porte bien. " Je me réjouis que le taux d’exécution soit aujourd’hui à 100% à Kolongo, 95% à Ké-Macina et à 58% à M’Béwani. Ce résultat mérite d’être suivi par les autres zones ".

De son côté, le Délégué général des exploitants de l’Office du Niger, Abdoulaye Dao a profité de ces assemblées pour remercier le PDG qui s’est démené comme un beau diable, afin de trouver une solution idoine à la crise d’eau de Ké-Macina

Source : SCOM/ON

Le 22Septembre du 13 Septembre 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés