Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Sur le fil de l’actu...
Dans les régions du nord Mali : Ançardine d’Iyad Ag Ghaly cible les entreprises locales

Affaibli par les nombreuses pertes dans ses rangs, le groupe terroriste Ançardine fondé par Iyad Ag Ghaly lance à nouveau des menaces. Par la voix d’un certain Sedane Ag Hittane, présenté comme le successeur, Ançardine cible les sous-traitants locaux de la Minusma et de Barkhane dans les régions du Nord.

C’est via un message audio diffusé sur WhatsApp que Sedane Ag Hittane a proféré des nouvelles menaces en milieu du mois d’août dernier. Précis, le remplaçant d’Iyad Ag Ghaly indexe les entreprises qui traitent des affaires avec la Minusma et les forces étrangères.

Le message de propagande est sans ambages et s’adresse aux populations de l’Adrar des Ifoghas. "Ce message des Moudjahidines s’adresse aux musulmans de Kidal qui habitent dans les environs du gouverneur ou avec le gouverneur. Les Moudjahidine vous demandent de vous éloigner le plutôt possible du gouverneur ou de le faire quitter d’entre vous. Nous vous le demandons pour que vous ne soyez pas des victimes collatérales de ce qui lui arrivera", peut-on écouter du vocal du chef d’Ançardine.

Sedane Ag Hittane va jusqu’à avertir particulièrement les fournisseurs de carburant ou de vivres de la Minusma à Kidal, à Gao, à Tombouctou, à Aguelhok, à Ménaka, au Gourma. En clair : le chef terroriste demande également à ces sous-traitants de renoncer à cette activité. "Les Moudjahidine, du 24e jour du carême à ce jour, ont décidé de brûler tout ce qui est destiné à cette organisation et de punir ceux qui lui apportent assistance. Que ceux-là qui s’adonnent à cette activité sachent que nous les connaissons et nous savons quand et où ils ont signé des contrats avec cette organisation. Nous leur demandons de renoncer et de revenir à Dieu au lieu de travailler pour des mécréants. Celui qui ira au-delà de ce message s’exposera, lui et son bien, aux conséquences de son refus d’obtempérer", menace vertement le chef d’Ançardine, Sedane Ag Hittane.

"Nous disons à ceux-là de mettre fin à leur assistance à la France et à ses soutiens qui sont entrain de souiller une terre de musulmans et de piller leurs biens (ressources). Sachez que c’est Allah (SWT) qui a instruit de combattre les mécréants. En leur apportant du carburant vous les aidez à tuer des musulmans. Ce message s’adresse aux locuteurs de cette langue (Tamasheq) et à tous les croyants musulmans. Nous implorons Allah afin qu’il nous montre le droit chemin", persiste d’un ton plus ferme Ag Hitta.

Pour ceux qui ont pu écouter le message, c’est un gros risque qui plane sur l’activité économique dans les régions du Nord. Et le moins que l’on puisse constater, les entreprises ont pris la menace au sérieux et attendent des mesures de sécurité plus ponctuelles.

A.M.C.
L’Indicateur du Renouveau du 12 Septembre 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés