Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  L’ Indicateur du Renouveau
Scrutin du 12 Aout :Tiébilé Dramé invite le peuple à défendre sa victoire

Le directeur de campagne de Soumaila Cissé, Tiébilé Dramé est convaincu de la victoire de son candidat au scrutin du 12 août dernier. Face à la presse le mardi, il a rappelé que les premières tendances indiquaient clairement que le peuple souhaite le changement.

Le directeur de campagne de la coalition autour de la candidature de Soumaila Cissé, Tiébilé Dramé a animé, mardi 14 août 2018, une conférence de presse sur le scrutin du 12 août dernier et sur la situation sociopolitique du pays.

Selon Tiébilé Dramé, Soumaila Cissé est arrivé en tête au scrutin du 12 août dernier. Il invite les autorités à créer des conditions pour éviter une crise électorale. A en croire le conférencier, l’objectif de cette conférence de presse est de préciser leurs pensées, leurs intentions sur les résultats sortis des urnes. « Les premières tendances disponibles indiquent clairement que notre peuple souhaite tourner la page de l’immobilisme, de l’incompétence et de l’incurie. D’ores et déjà, nous rejetons les résultats attribués au président sortant dans plusieurs localités du nord », a expliqué Tiébilé Dramé.

Il a donné quelques exemples, notamment dans la commune de Gourma Rharous où selon lui, il n’y a pas eu d’opérations de vote dans plusieurs circonscriptions alors que l’on a attribué au candidat Ibrahim Boubacar Keïta 30 674 voix et à Soumaïla Cissé 6 467 voix.

Suivant ses explications, traditionnellement la zone est le fief de Soumaïla Cissé. Encore faudra-t-il ajouté, Salam dans la nouvelle région de Taoudéni où le candidat IBK aurait obtenu 11 316 voix tandis que Soumaïla Cissé s’est vu attribuer 379 voix. « A Andéraboukane dans le cercle de Ménaka, IBK a obtenu 9865 voix, Soumaïla Cissé à eu 1158 voix, Talataye dans le cercle d’Ansongo, IBK : 8 646, Soumaïla Cissé : 547 voix. Tidermène dans la nouvelle région de Ménaka, IBK : 6360 voix, Soumaïla Cissé 87 voix. Ce sont des exemples que nous avons pris pour dire très clairement que nous rejetons ces résultats caractérisés par les bourrages d’urnes », a-t-il précisé.

« Ce sont les résultats des bourrages d’urnes que nous récusons.

En rejetant les résultats de la fraude et du bourrage d’urnes, nous sommes conformes à la déclaration du 31 juillet 2018 où avec d’autres candidats, nous avons dit que nous n’acceptons pas des résultats affectés par la fraude. Nous ne pouvons pas rejeter tous les résultats dans la mesure où sur la base de notre compilation, sans les résultats des zones grises où les bourrages à ciel ouvert ont eu lieu, notre candidat a recueilli 51,97% de manière régulière et crédible. C’est la raison pour laquelle, nous exigeons du gouvernement de la République du Mali dès aujourd’hui, la publication des résultats de chaque bureau de vote pour des raisons de transparence », a indiqué Tiébilé Dramé.

Dramé a aussi dénoncé l’interpellation des responsables de l’agence de communication ‘’Smart Media’’. Quatre d’entre eux ont été libérés, a-t-il dit. Le cinquième a passé des jours en détention illégale, a-t-il ajouté. « Ce sont des méthodes inqualifiables de non-respect des droits, c’est inacceptable !

Leurs ordinateurs et leurs téléphones portables avaient été confisqués, ils n’ont été libérés que le lundi 13 août 2018 à la suite d’une mobilisation de toute la communauté internationale présente à Bamako. IBK et son gouvernement ont été incapables d’assurer la sécurité. Avec un tel bilan, le président aurait du renoncer à se présenter », a lancé M. Dramé en guise de protestation.

Bréhima Sogoba

17 Aout 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés