Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Le Républicain
Affaire Renouveau FM : L’Union des clubs de la presse francophone solidaire avec le groupe Renouveau

L’Union des Clubs de la Presse Francophone branche Mali a organisé, le samedi 11 août 2018, une conférence de presse pour se prononcer sur « l’affaire renouveau Fm ». Au dire du Président de la branche Mali, Kassim Traoré, l’objectif de cette conférence est de permettre à la radio Renouveau FM d’avoir un large soutien à l’international. Selon lui, les membres de l’union suivent cette affaire avec intérêt.

Organisé dans les locaux de la Voix de l’Amérique(VOA) en présence du directeur Renouveau Télé, Djibril Sacko, qui a salué l’initiative de l’union des clubs, tout en soulignant qu’elle entre dans le cadre de la recherche de la liberté d’expression. Ainsi, il a fait la genèse de cette affaire et est revenu sur la décision de la Haute Autorité de la Communication (HAC), qui a demandé la réouverture immédiate de la radio, sous réserve et à titre conservatoire de suspendre l’émission « Carte sur Table ». Aussi, qu’elle a notifié au gouverneur qu’il n’est pas la personne habilitée à fermer la radio. Selon lui, quand il a été récupéré la décision, il était mentionné la réouverture de la radio et la suppression de l’émission ainsi que son retrait de la grille du programme de la radio.

Le Président de l’Union des Clubs de la Presse Francophone du Mali, s’est réjoui de cette situation, avant d’ajouter qu’ils ont analysé à leur niveau la décision de la HAC en se basant sur son règlement intérieur et essayant de lire entre les lignes. Plus loin, il dira qu’ils se sont basés sur les articles 83 à 87 de la haute autorité. De ce fait, il a fait savoir que l’émission incriminée a été animée par Ras Bath, deux journalistes, notamment des directeurs de publication et un avocat. Selon lui, l’émission portait sur la fraude, le bourrage d’urnes, l’achat de conscience du premier tour de l’élection présidentielle.« Des accusations reprises par toute l’opposition et confortée par les recommandations des observateurs », a-t-il expliqué.

Par ailleurs, il a déclaré que c’est à travers l’explication du livre de Naomi Klein (La stratégie du choc), que le chroniqueur à expliquer comment les citoyens en manque de Baume de conditions de vie se retrouvent à prendre de l’argent moyennant leur voix.« C’est vrai, il a accusé les auteurs de corruption et d’abus de faiblesse et des citoyens de victimes », a-t-il indiqué.Tout en précisant que pour leur organisation, le régime à travers ses moyens a arrêté l’émission mais qu’il pouvait essayer en quelque sorte, d’avertir du fait que nous sommes dans une démocratie naissante.

« Arrêter cette émission pour nous n’est pas une bonne chose, la preuve, l’Etat en privant Renouveau FM d’émettre, le chroniqueur à fait son show sur une radio synchronisée à 100 radios le mardi passé et il a expliqué ce qu’on lui reprochait et donné d’amples informations par rapport à ce que les uns et les autres n’avaient pas compris », précise-t-il. A l’en croire, le fait déjà de saisir la HAC du dossier prouve qu’il y’avait vice de forme et qu’on aurait dû annuler aussi la procédure. « Ce qui est peut-être le bon sens recommandé que la HAC adresse un avertissement, puis une suspension temporaire, mais nous on est surpris du fait qu’ils ont prononcé directement la suppression définitive de l’émission », a-t-il conclu.

Ousmane Baba Dramé

14 Aout 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés