Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  L’ Indicateur du Renouveau
Allaitement maternel : Les trente premières minutes déterminantes de la vie d’un homme

Le ministre de la Santé et l’hygiène Publique, Pr Samba O Sow, a procédé au lancement officiel de la Semaine Mondiale de l’Allaitement Maternel (SMAM), le jeudi 9 août 2018 dans la commune rurale de Bancoumana. Le thème choisi pour l’édition 2018 est « l’allaitement : la base de la vie ».

Au Mali, selon l’Enquête Démographique et de Santé (EDSM-V 2012-2013), le pourcentage d’enfants ayant été allaité au sein est de 97, 3% ; la proportion d’enfants ayant commencé à être allaité au sein dans les 30 minutes qui ont suivi la naissance est de 57,8%. Cependant, il ressort au Mali que seuls 33% des enfants sont exclusivement allaités au sein. L’allaitement maternel est la base de la vie, car il est le meilleur moyen de fournir une alimentation idéale pour la croissance et le développement du nourrisson.

C’est la meilleure source nutritionnelle qui soit pour la petite enfance. Il est aussi un moyen de stabilité et de cohésion au sein du ménage. Sa promotion pourrait impacter positivement la qualité de vie des populations car il n’engendre pas de dépenses pour la famille, est économique, renforce l’affection entre la mère et le nouveau-né et confère aux bébés leur droit essentiel, celui d’être nourri au sein.

Il s’agira pour les acteurs, pendant la semaine mondiale de l’allaitement maternel, d’informer la population sur les liens entre l’allaitement et la nutrition, la sécurité alimentaire et la réduction de la pauvreté ; d’ancrer l’allaitement dans la nutrition, dans la sécurité alimentaire et dans la lutte contre la pauvreté ; d’encourager les actions de promotion de l’allaitement dans le cadre de la nutrition, de la sécurité alimentaire et des stratégies de réduction de la pauvreté. 

Le ministre de la Santé et l’hygiène Publique, Pr. Samba Sow, a exhorté tous les acteurs à jouer pleinement leur rôle pour parvenir à une vraie promotion de l’allaitement maternel, afin de prévenir la malnutrition, d’assurer la sécurité alimentaire et de rompre le cycle de la pauvreté. Il a également remercié les partenaires techniques et financiers pour leur accompagnement de qualité et leur appui multiforme et désintéressé sans cesse en faveur des populations maliennes. 

Bakary Camara, maire de Bancoumana, a, au nom de la population, remercié le département de la santé pour le choix porté sur la commune de Bancoumana pour le lancement de la présente semaine mondiale de l’allaitement maternel. Au vu de l’importance de l’allaitement maternel, il a aussi invité les mamans à allaiter les bébés à hauteur de souhait. Il a sollicité le MSHP à l’érection du Cscom en CSréf, de renforcer le personnel et de doter les structures sanitaires d’équipement adéquat pour faciliter les prises en charge et les évacuations sanitaires.

Pour Mme Lucia ELMIE, représentant résidente de l’Unicef, le choix de Bancoumana s’inscrit par un taux d’indicateur très encourageant pour ce qui est l’allaitement maternel. Bancoumana étant une zone atteint par la malnutrition. Pour elle, l’allaitement contribue beaucoup à combattre ce fléau. Elle a remercié la population de Bancoumana pour de nombreux efforts consentis dans le cadre de l’allaitement maternel et de partager les acquis avec d’autres localités du pays. La représentante de l’Unicef a réitéré l’accompagnement de son institution auprès de notre pays.

Ousmane Daou

10 Aout 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés