Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  L’ Indicateur du Renouveau
Mariage précoce et déscolarisation des enfants : le conseil consultatif des enfants tire la sonnette d’alarme

Le conseil consultatif national des enfants et jeunes du Mali se mobilise contre le mariage précoce et la déscolarisation des filles. Il a initié des émissions radiophoniques pour sensibiliser les populations sur les dangers liés à ce phénomène. Selon l’Unicef Mali, 49% des filles sont mariées avant l’âge de 18 ans.

KOUTIALA : une pluie de 75 millimètres a fait une centaine de personnes sans-abris

Plusieurs maisons se sont écroulées dans les quartiers de Wala - Wala et Hamdallaye suite à cette pluie diluvienne tombée dans la nuit du vendredi au samedi. Les autorités locales ont apporté les premiers secours composés de nattes, de médicaments et de kits hygiéniques.

SEGOU : atelier de formation sur les programmes de l’enseignement fondamental
Intégrer des thématiques d’éducation sexuelle complète dans les programmes de l’enseignement fondamental, c’est l’objectif d’un atelier de formation qui s’est tenu hier matin. Une trentaine de participants venus des ministères de l’éducation nationale, de la santé, de la jeunesse et de la promotion de la femme sont concernés. La formation de 10 jours est initiée par le ministère de l’Éducation nationale à travers le Groupe pivot-santé et financée par le Royaume des Pays-Bas.

RISQUES LIES AUX PRODUITS CHIMIQUES : Les femmes membres du Réfede mieux outillées

Les risques liés aux produits chimiques préoccupent le Réseau des femmes pour les Droits environnementaux (Réfede) d’où la tenue d’un atelier de sensibilisation des femmes. Pendant deux jours, il sera question de la Politique nationale de protection de l’environnement, les généralités sur les produits chimiques, les dangers liés à l’utilisation des produits chimiques, entre autres.

Le Réseau des Femmes pour les Droits Environnementaux (Réfede) Mali, en collaboration avec l’ONG Pan Africa, organise du 6 au 7 août 2018 à la Maison du partenariat de Bamako, un atelier d’Information et de sensibilisation sur les risques liés aux produits chimiques.

Cet atelier, qui entre dans le cadre de la protection de l’environnement, vise à doter les acteurs de l’environnement, notamment les femmes d’outils légaux leurs permettant de protéger non seulement leur environnement mais aussi leur santé ainsi que celle des générations futures. La cérémonie d’ouverture était présidée par Dr Modibo Sacko, point focal changement climatique au ministère de l’Environnement de l’Assainissement et du Développement Durable, en présence de Mme Kouyaté Goundo Sissoko, présidente du REFEDE Mali et de la coordinatrice de Pan Africa, Maïmouna Diène Mme Wane.

D’énormes efforts sont consentis par l’Etat du Mali et ses partenaires qui visent une gestion rationnelle des produits chimiques et dangereux dont la ratification de nombreuses conventions et accords internationaux ( Convention de Bâle, de Rotterdam et de Stockholm), l’élaboration de la politique nationale de protection de l’environnement ainsi que de nombreuses autres initiatives nationales et privées avec l’implication des organisations de la société civile.

Toutes les couches sociales doivent être atteintes par les actions de sensibilisation d’information, notamment les femmes qui travaillent dans les domaines où les produits chimiques sont utilisés (maraîchage, teinture, orpaillage, tatouage, cosmétiques et hygiéniques etc..).

Les actions entreprises en faveur des femmes pour un changement de comportement face aux produits chimiques n’ont jusque-là pas permis d’atteindre des résultats à hauteur de souhait. C’est pour remédier à ce problème que le Réseau des Femmes pour les Droits Environnementaux (Réfede) Mali, en collaboration avec l’ONG Pan Africa, organise, du 6 au 7 août 2018, un atelier d’information et de sensibilisation des femmes sur les risques liés aux produits chimiques. Durant deux jours, les participants se pencheront sur des thèmes qui sont entre autres la Politique nationale de protection de l’environnement, généralités sur les produits chimiques, les dangers liés à l’utilisation des produits chimiques.

La formation est assurée par le coordinateur du projet pour l’élimination des pesticides obsolètes au Mali, Demba Sidibé. Mme Kouyaté Goundo Sissoko, a insisté sur la responsabilité de l’activité humaine dans la dégradation de l’environnement et de la santé de l’homme, avant d’appeler les femmes à s’engager pour relever le défi d’avoir un environnement sain pour le bonheur de nos communautés. Elle a aussi remercié l’Etat du Mali et ses partenaires techniques et financiers pour leur lutte contre les changements climatiques.

Selon le point focal changement climatique au ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable, Dr Modibo Sacko, le Mali n’a jamais fait défaut à ses engagements dans la protection de l’environnement.

Il a rassuré le Réfede de l’accompagnement du gouvernement malien dans la lutte contre la dégradation de l’environnement, tout en exhortant les participants à s’engager dans les travaux de l’atelier afin d’aboutir à des conclusions qui élimineront les risques liés aux produits chimiques dans notre pays.

O.D.

07 Aout 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés