Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Bon a savoir
Semaine Africaine de la vaccination : l’adoption du réflexe de se vacciner et de faire vacciner nos enfants au menu des échanges.

La vaccination est un élément essentiel et reconnu du Paquet Minimum d’activités (PMA) des centres de santé communautaire. La semaine dédiée à la vaccination permet à la société civile de faire une évaluation de notre contribution à la gestion des vaccins et aussi la mise en œuvre de la vaccination auprès du gouvernement du Mali.

C’est fort de ce constat que la fédération nationale des associations de santé communautaire (FENASCOM) a organisé ce samedi 9 juin 2018 dans son enceinte à Torokorobougou une conférence de presse à l’occasion de la semaine africaine de la vaccination sous l’égide de M. Yaya Zan Konaré président de la FENASCOM.
 Cette 8ème édition est consacrée sur le rôle et responsabilité de la plateforme FENASCOM des OSC pour l’accès et l’équité aux vaccins et à la vaccination. Le programme élargi de la vaccination (PEV), les journées nationales de vaccination (JNV), les stratégies avancées et mobiles sont des solutions efficaces afin d’atteindre un taux de couverture vaccinale 100% du territoire. Cette semaine est émaillé de beaucoup d’activités qui sont entre autres l’animation à grand public, une table ronde sur l’ORTM et des conférences.

Selon M. Yaya Zan Konaré président du FENASCOM, la SAV est une initiative du bureau régional de l’Afrique de l’ouest des organisations faitières de santé communautaire. Les vaccins sont à la portée d’un réseau de 1363 Cscom et 6 centres de santé mutuelle, reparties sur l’ensemble du territoire national. Il y a au Mali 13 maladies évitables par la vaccination. Le faible taux de vaccination souvent du au faible revenu des familles et la crainte des effets secondaires sur les enfants très souvent exagéré par les parents.

La vaccination est l’une des composantes du droit humain à la santé. En Afrique 1/5 des enfants ne reçoit pas le vaccin dont il a droit. Pour éradiquer les 13 maladies évitables par la vaccination les mères doivent respecter les 5 contacts après l’accouchement a indiqué M. Dr Famoussa Konaté responsable du Centre national d’immunisation (CNI), structure chargée de la mise en programme élargi de la vaccination (PEV). Les contacts doivent être toujours mis à jour, le respect des calendriers des vaccins n’a fait que baisser durant les 5 dernières années, plus d’un demi millions des personnes des maladies évitables par la vaccination. Chaque année l’Etat injecte 3,5 milliards de FCFA dans la vaccination. Chaque campagne de vaccination est basée sur trois stratégies : stratégie fixe, stratégie avancée et la stratégie mobile. Parmi les termes de distribution de carnet de vaccination, l’Etat a confectionné 700.000 carnets.

Moriba Camara

L’Indicateur du Renouveau du 18 Juin 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés