Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Sur le fil de l’actu...
MSPC : Plus de 11.000 éléments seront déployés pour sécuriser l’élection présidentielle

Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile : Plus de 11.000 éléments seront déployés pour sécuriser l’élection présidentielle

Dans le cadre de la sécurisation de l’élection présidentielle du 29 juillet prochain, la commission sécurité du Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile (MSPC) a pris d’importantes dispositions. A cet effet, une conférence de presse a été organisée le mardi 29 mai dernier, pour informer les hommes de médias. Elle était animée par le vice-président de la Commission Sécurité de l’élection présidentielle, Commissaire principal et Conseiller Technique au MSPC, Bakoun Kanté.

C’était dans la salle de conférence dudit Ministère, en présence de plusieurs membres de cette commission.

Selon le conférencier et vice-président de la commission sécurité, Bakoun Kanté, leurs actions se dérouleront avant, après et pendant l’élection présidentielle du 29 juillet 2018. A cet effet dit-il, certaines dispositions sont déjà prises et certaines sont en cours dans le cadre de la sécurisation de l’élection présidentielle du 29 juillet. Après avoir rappelé la situation générale du pays, il dira que l’élection se déroulera sur toute l’étendue du territoire national. D’après lui, la carte du Mali leur a permis de situer les différentes localités du pays. Et ils tiennent chaque mercredi, une réunion qui évalue la situation sécuritaire sur l’ensemble du territoire.

A en croire Bakoun Kanté, cette situation sécuritaire est partagée avec les forces partenaires et l’évaluation est faite par les forces (Gendarmerie, Garde Nationale et Police), en présence des membres de la commission sécurité, des forces partenaires (MUNISMA, l’EUTM, EUCAP). « Toutes les forces partenaires qui sont là sont avec nous dans les différentes réunions. Elles participent et nous aident aussi à élaborer un plan stratégique nous permettant de sécuriser mieux ces élections présidentielles. Notre mission, la mission du MSPC est de sécuriser l’ensemble du processus électoral avant, pendant et après », a-t-il indiqué. Le conférencier, Commissaire principal, Bakoun Kanté dira plus loin qu’avant les élections, ils vont procéder à la mise en condition de leurs éléments. Mais aussi, ils réuniront tout ce qu’il faut pour mieux sécuriser l’élection présidentielle.

Pendant l’élection précise-t-il, les mesures sont déjà prises et envisagées par les différents gouverneurs de régions.

« Nous avons reçu les cadres d’ordre de tous gouverneurs de Kayes à Taoudénit et nous allons faire la compilation et faire un cadre général à ce niveau », a-t-il déclaré. Parlant de la période post-electorale, il dira que leur mission va se poursuivre. A ce niveau, précise-t-il, il s’agira de rétablir l’ordre et d’empêcher tout trouble à l’ordre public.

S’agissant des mesures prises, le Commissaire principal Bakoun Kanté a cité le renforcement des capacités des éléments, non seulement en termes de formation, mais aussi en termes d’équipements. Toute chose qui va renforcer leur capacité opérationnelle.

Il a aussi cité les opérations des FAMA qui sont faites à travers tout le territoire (opérations Senou, Dembé et Soutoura), qui ont permis au Ministère de mettre en œuvre le plan de sécurisation intégré des régions du Centre. Le Commissaire principal Bakoun Kanté a rappelé qu’à leur niveau, ce plan a été adopté depuis l’année passée par le conseil des ministres. Et ce plan a quatre (4) composantes : la composante sécurité, la composante gouvernance, la composante développement et la composante communication. Par ailleurs, il a évoqué des opérations conjointes menées par les FAMA avec les forces étrangères BARKHANE et MINUSMA au niveau des frontières.

« Les mesures envisagées à partir des cadres d’ordre fournis par les différents gouverneurs de région prennent en compte l’ensemble du processus électoral », a-t-il précisé.

Parlant des moyens issus des différents cadres d’ordre, Bakoun Kanté dira qu’en moyens humains, ils vont déployer plus de 11.000 éléments et plus de 900 véhicules sur le terrain comme moyens matériels avant, pendant et après le jour J des élections.

Pour les régions du Centre et du Nord, il a annoncé l’utilisation d’avions par l’armée de l’air. Mais aussi, des pinasses pour les régions de Mopti et une partie de Ségou.
Selon lui, l’armée va déployer plus d’éléments que les autre corps. « Toutes ces mesures prises vont nous permettre d’avoir une élection présidentielle apaisée. », a-t-il déclaré. Avant de souligner que la situation sécuritaire est sous le contrôle des forces de défense et de sécurité avec beaucoup de vigilance dans les grandes villes et aussi sur les grands axes routiers pour assurer de concert avec les forces internationales, la bonne tenue de l’élection présidentielle du 29 juillet prochain dans la paix et la sécurité sur toute l’étendue du territoire.

Le conférencier a également fait une brève présentation du guide d’agent qu’ils ont élaboré pour aider les agents dans le travail qu’ils doivent faire le jour des élections.

F. Sissoko
Le Tjikan du 1er juin 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés