Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossier
Journée du paysan : « C’est le début d’une nouvelle ère pour l’agriculture malienne… » dixit IBK

Les paysans maliens vont enfin être libérés sur des machines modernes pour mettre en valeur des terres en souffrance depuis des millénaires pour le plus grand bonheur des Maliens, pour la prospérité du Mali a déclaré le Chef de l’Etat

En discutant directement avec le président de la République les différents démembrements de l’APCAM ont abordé chacun les préoccupations majeures que rencontrent leurs secteurs : agriculteurs, pêcheurs, éleveurs forestiers, femmes rurales, jeunes ruraux, tous ont salué les efforts fournis par le gouvernement dans leurs domaines respectifs. Ils ont aussi formulé des doléances pour la campagne agricole qui s’ouvre.

Introduisant le ballet des interventions, le porte-parole des paysans, Bakary Kledjemon Dembélé a souligné la présence des chenilles légionnaires et l’insuffisance de la quantité de coton transformé au plan local.

Les éleveurs, selon leur porte-parole, sont surtout préoccupés par entre autres, le déficit alimentaire pour les bétails, la raréfaction des points d’eau d’abreuvage de leurs animaux, le développement de la pêche, la pisciculture, la subvention des alevins et les cages flottantes. Le porte-parole des exploitants forestiers a salué l’accompagnement du gouvernement qui leur a permis de faire un chiffre d’affaires de plus de 7 milliards de FCFA.

Après les porte-paroles des différents secteurs de productions, ce fut le tour de leur patron, le président de l’APCAM, Bacary Togola de saluer IBK pour toutes les bonnes initiatives qu’il prises depuis son accession au pouvoir, afin de soulager le paysan malien. « Le Mali, au cours de la campagne agricole 2017-2018, grâce aux subventions des engrais et des équipements agricoles rendus possible en application de la vision présidentielle du Chef de l’État de faire de l’agriculture le moteur du développement national, s’est classé premier en Afrique pour la production cotonnière avec un taux de réalisation de 100,2% atteignant 726 500 tonnes de coton graine ; la subvention du prix de l’engrais de 13 000 FCFA à 12 000 FCFA ; la subvention de 1 000 tracteurs pour les paysans »

Le président de la République, après avoir symboliquement lancé  la campagne à travers un tour du tracteur, a dit toute sa reconnaissance par rapport aux performances et dynamiques agricoles des productrices et des producteurs ruraux de notre pays, ainsi que celles de l’encadrement technique. Le Président de la République a salué les efforts déployés par chacun dans son domaine : « Il me plait de saluer, ici, tous les efforts qui ont été déployés de près ou de loin qui ont permis au secteur agricole, malgré d’énormes contraintes et défis, d’enregistrer des résultats évolutifs et encourageants au cours des différentes campagnes agricoles, notamment l’amélioration de la production céréalière globale et un bilan inédit en termes de production record de coton en Afrique au cours de la campagne 2017-2018. »

Et le Président IBK de rassurer le monde du secteur agricole : « les conclusions et recommandations issues de vos travaux seront examinées par le gouvernement pour leur prise en compte dans les actions gouvernementales ». « C’est le début d’une nouvelle ère pour l’agriculture malienne, pour le paysannat malien qui s’échinait sur les terres, qui avec la daba, qui avec la houe, qui avec la charrue. Les paysans maliens vont enfin être libérés sur des machines modernes pour mettre en valeur des terres en souffrance depuis des millénaires pour le plus grand bonheur des Maliens, pour la prospérité du Mali » a déclaré le Président IBK.

Le Chef de l’Etat a profité de l’occasion pour rendre un vibrant hommage à l’ancien Président de la République Amadou Toumani Touré qui est à l’initiative de l’instauration de la Journée du paysan. Il n’a pas manqué également de visiter quelques stands des exposants. 

En marge de ce lancement, IBK a eu des échanges fructueux avec les chefs de villages et autres autorités coutumières, non loin de la case sacrée de Kangaba. 
Pour la campagne 2018 - 2019, le président a promis 800 tracteurs aux paysans.

Mohamed naman Keita

Le 22 Septembre du 28 Mai 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés