Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Presse
Le Crnop appelle à un vote sanction contre le régime

Le Collectif des régions non opérationnelles (Crnop) invite le président Ibrahim Boubacar Kéita et son gouvernement au découpage administratif et à la nomination des gouverneurs d’ici le 20 juin 2018. Faute de quoi, il invite l’ensemble des populations des 9 régions non opérationnelles à une désobéissance civile et un vote sanction contre le régime dès le soir du 29 juillet.

Toutes ces informations ont été données lors de la marche pacifique organisée, le mardi 15 mai 2018, à Bougouni, par le Collectif des régions non opérationnelles (Crnop). Cette marche a regroupé tous les représentants des neuf régions qui n’ont pas été encore rendues opérationnelles, les personnalités de tous bords de Bougouni et les sept cercles prévus dans la région de Bougouni.

La marche a drainé du monde qui réclamait tout au long du trajet la mise en vigueur de la loi N°2012-017 du 02 mars 2012, portant création des régions de : Kita, Nioro, Diola, Nara, Bougouni, San, Bandiagara, Douentza, Ménaka et Taoudenit.
Cette marche est partie de l’ancien stade municipal de Bougouni pour la préfecture où une déclaration a été lue par le président du collectif en l’occurrence M. Mamba Coulibaly et dont une copie a été remise au préfet du cercle en présence de toutes les autorités administratives et politiques du cercle.

Dans la déclaration, les organisateurs de la marche pacifique regrettent le manque de considération à leur endroit par nos autorités. Un manque de considération, disent-ils, malgré leurs multiples rencontres dans ces différentes localités et celle avec le Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga, à l’issue de la grande marche du 26 novembre 2017 à Bamako, marquées par la remise de déclarations et recommandations.

Ils déplorent l’hésitation et les propositions contradictoires des différents gouvernements du président Ibrahim Boubacar Kéita et son mutisme sur le sujet, qu’ils qualifient de manque de considération et de respect à l’endroit de leurs populations et mais aussi un manque de volonté politique à faire de ces localités des régions.

« La mise en place effective desdites régions s’étale sur 05 ans. Or, excepté Ménaka et Taoudénit, aucune de ces régions n’est opérationnelle. C’est pour cela que nous avons décidé de demander à toutes les autres régions non opérationnelles et les cercles prévus dans la région de Bougouni de sortir massivement en fermant les commerces pour répondre à notre appel. Nous appelons nos régions dès le soir du 29 juillet prochain à une désobéissance civile et à un vote sanction contre le régime », nous a confié le président du Crnop, M. Mamba Coulibaly.

Il faut signaler qu’au cours de cette marche dite pacifique, des milliers de personnes étaient sorties pour battre le pavé. Plus de 50 000 âmes ont pris part à cette marche qu’elles estiment importante.

Au terme de la marche pacifique, aucun incident n’avait été signalé par les organisateurs. Les autorités coutumières et administratives ont salué cet esprit de clairvoyance des marcheurs. Le préfet du cercle de Bougouni a promis de transmettre à qui de droit la déclaration du Crnop afin de lui faire parvenir une réponse dans un bref délai.

Ousmane DIAKITE
Le Reporter du 23 Mai 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés