Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Autres Actus
Cour d’assises de Bamako : Trois malfrats condamnés à 15 ans de prison ferme

Alpha Sangaré, Souley Sidibé et Yacouba Ouattara ont été inculpés pour tentative de vol qualifié et de meurtre sur Harouna Ouonogo. Ils ont reconnu les faits et écopent chacun de 15 ans de prison ferme. Leur verdict est tombé le lundi 7 mai dernier à la Cour d’Appel de Bamako lors de la première session 2018 de la Cour d’Assises.

La première session de la Cour d’Assises de Bamako au compte de l’année 2018 a repris le lundi 7 mai.

L’affaire ministère public contre Alpha Sangaré, Souley Sidibé et Yacouba Ouattara a connu son épilogue à la Cour d’Appel de Bamako. Accusés d’association de malfaiteurs, de tentative de vol qualifié, de meurtre et de détention illégale d’armes à feu, les trois malfrats ont été condamnés à 15 ans de prison ferme par le parquet
.
Les faits
« Dans la nuit du 25 octobre 2015, vers 21 heures 30 minutes, je venais du village de Loutana, dans la région de Sikasso. J’étais avec mon disciple, Ousmane Sangaré qui conduisait la moto. Soudain, nous avons été surpris de voir un tronc d’arbre barricadant la route. Quatre individus armés de pistolet et de bâtons sortent des buissons pour nous agresser en tentant de nous retirer notre moto. Ils ont fait des tirs, j’avais mon fusil de chasse, j’ai tiré en l’air, nous avons pu nous sauver », a expliqué la victime Harouna Ouonogo, un guérisseur traditionnel, à la barre.

« Nous avons alerté les habitants des villages de Nanyassoni et de Diomatène qui ont érigé des barrières sur la route afin de les appréhender. Au cours de cette opération, ils ont mis la main sur Alpha Sangaré, Souley Sidibé et Yacouba Ouattara en possession de deux pistolets de fabrication artisanale qu’ils ont mis à la disposition des agents de la garde nationale », a-t-il ajouté. Avant de poursuivre : « Les trois malfrats arrêtés ont ensuite cité Kola Niangado comme cerveau de la bande, Nouhoum Sidibé et Nouhoum Damogo qui faisaient partie de l’opération de braquage ».

« Nous avons été approchés par Kola Niangado qui nous a proposé ce job. Nous sommes à notre première opération », ont lâché les trois malfrats à la barre.
« Kola Niangado est venu me voir devant notre boutique, il m’a demandé combien je gagne par jour en vendant les chaussures. Je lui ai répondu 2000 FCFA. Il m’a alors proposé ce job qui selon lui, peut m’apporter d’importantes sommes. Comme j’avais besoin d’argent, j’ai donc accepté », a expliqué Alpha Sangaré.

« Nous n’avions pas l’intention de tuer les gens lors de nos braquages. Nous détenons des bâtons, ce sont les autres qui possédaient les armes. Nous avions juste besoin d’argent pour survenir à nos besoins », ont déclaré les inculpés. Qui ont été reconnus coupables des faits qui leur sont reprochés. C’est ainsi qu’ils ont été condamnés à 15 ans d’emprisonnement ferme, en tenant compte de circonstances atténuantes.
A noter que le cerveau de la bande Kola Niangado et les deux autres Nouhoum Sidibé et Nouhoum Damogo qui avaient des pistolets sont en fuite et sont activement recherchés par les forces de sécurité.

Adiarra Coulibaly

Le Tjikan du 11 Mai 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés