Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Situation du pays
Retour des réfugiés : Le Commission tripartite Mali-Burkina Faso-UNHCR réexamine son plan

Les trois parties ont ressassé leur plan de travail élaboré lors de la précédente réunion (tenue le 26 octobre 2017 à Ouagadougou), en y apportant les innovations nécessaires pour faciliter davantage le retour volontaire, en sécurité et avec dignité, de ces réfugiés maliens

Dans le souci de facilitation du retour volontaire des réfugiés maliens du Burkina Faso, les acteurs s’étaient retrouvés de nouveau, le mardi 08 mai 2018 à l’hôtel Salam. Il s’agit de la 7ème réunion des membres de la Commission tripartite Mali-Burkina Faso-UNHCR (Haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés) pour le retour volontaire des réfugiés.

Cette importante réunion était présidée par le ministre de la Solidarité et de l’Action humanitaire, Hamadou Konaté. C’était en présence du chef de la délégation Burkinabè, le secrétaire général du Ministère de la coopération du Faso, M. Seydou Sinka et la Représentante du HCR au Mali, Angèle Djohossou. Les gouverneurs des régions frontalières du Burkina Faso (Régions du Sahel, du Nord et de la Boucle du Mouhoun) et du Mali (Mopti, Tombouctou et Gao) ont également pris part à cette réunion.

Lors de cette énième rencontre tripartite, les acteurs ont passé en revue la situation de nos compatriotes réfugiés au Burkina Faso et le plan de mise en œuvre de leur retour volontaire. Elle a permis aux trois parties qui se rencontrent régulièrement de ressasser leur plan de travail élaboré lors de la précédente réunion (tenue le 26 octobre 2017 à Ouagadougou), en y apportant les innovations nécessaires pour faciliter davantage le retour volontaire, en sécurité et avec dignité, de ces réfugiés maliens.

Pour la partie malienne, l’occasion était propice à travers son ministre en charge de la Solidarité et de l’Action humanitaire de défendre les nombreux efforts consentis par le gouvernement depuis le retour à la normale des institutions démocratiques en 2013. Cet engagement du gouvernement, a rappelé Hamadou Konaté,

se poursuit avec, la visite du 23 au 26 mars dernier) du Premier ministre dans les Régions du Nord et du Centre. Une tournée, selon lui, qui a donné un « coup d’accélérateur au retour de l’administration dans ces régions et relancé la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation. Le ministre a rappelé aux autres parties plusieurs autres évènements majeurs en faveur du retour des réfugiés, notamment, la tenue de l’atelier de haut niveau sur les aspects défense et sécurité de la feuille de route pour la mise en œuvre du chronogramme d’actions prioritaires dudit Accord ; l’adoption en conseil des ministres du décret portant convocation du collège électoral pour la tenue de la présidentielle. S’y ajoutent l’élaboration de l’avant-projet de loi d’entente nationale et les avancées enregistrées dans l’opérationnalisation du Mécanisme opérationnel de coordination (MOC), avec l’installation des bataillons de Tombouctou et de Kidal.

Pour sa part, la représentante du HCR au Mali, Mme Angèle Djohossou, a salué les efforts déployés par le gouvernement pour la reconstruction et la réhabilitation des infrastructures administratives et sociales. Mais aussi, la réhabilitation en cours de 34 sites pour améliorer les conditions d’accueil des rapatriés dans 20 communes prioritaires. « Ces interventions sont de nature à offrir des conditions davantage propices pour un retour et une réintégration durable des rapatriés », a estimé la représentante du HCR au Mali. Abondant dans le même sens, la partie Burkinabè aussi a salué la tenue régulière des réunions.

Daniel KOURIBA

L’Indicateur du renouveau du 10 Mai 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés