Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Le Débat
Célébration de la fête du travail 2018 : IBK rassure les travailleurs maliens

Malgré les ressources limitées de l’État, IBK a déclaré qu’il reste extrêmement attentif à l’amélioration des conditions de vie de nos travailleurs. C’est pourquoi il en appelle aux syndicats pour rester dans la voie du dialogue social.

Dans son message à l’occasion de la célébration de la fête du travail 2018, le président de la République Ibrahim Boubacar Keita a mis l’accent sur les nombreux efforts fournis par le gouvernement pour améliorer les conditions de vie des travailleurs.
Pour le président, contrairement à l’année écoulée, les festivités du 1er Mai 2018 se déroulent dans un climat de relative paix sociale sur fond de dialogue entre les acteurs sociaux et le gouvernement et même au sein des entreprises privées. « Cela nous a permis de surmonter les tensions sociales consécutives aux revendications souvent légitimes des travailleurs et d’anticiper sur d’éventuelles crises. C’est le lieu de féliciter les acteurs de la vie de la Nation pour leur patriotisme et d’encourager le gouvernement à demeurer vigilant en faisant de l’apaisement du climat social une mission de tous les instants. Je puis vous assurer que les autorités auront constamment une écoute attentive et bienveillante aux besoins d’amélioration des conditions de vie des travailleurs, et de tous les travailleurs », a-t-il déclaré.

Selon le président de la République, le gouvernement est sensible aux difficultés auxquelles nos concitoyens sont confrontés : « Suivant mes instructions, le gouvernement va continuer à mener des actions qui concourent à améliorer de façon substantielle les conditions de travail et de vie de nos concitoyens. Je voudrais rappeler que depuis notre arrivée aux affaires publiques, l’amélioration des conditions de vie et de travail des agents de l’État, mais aussi des sociétés et entreprises privées, est demeurée au cœur de mes préoccupations ».

À en croire à IBK, rien qu’au niveau du secteur public, l’octroi de primes et indemnités de différentes natures s’élèvent à 89,4 milliards Fcfa de 2013 à maintenant.
Malgré les ressources limitées de l’État, IBK a déclaré qu’il reste extrêmement attentif à l’amélioration des conditions de vie de nos travailleurs qui est une nécessité. C’est pourquoi, il en appelle aux syndicats pour rester dans la voie du dialogue social.

Wassolo

Du 07 Mai 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés