Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Bon a savoir
CSU : Un panier de soins de santé selon les besoins de chacun

Le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, en collaboration avec le bureau de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) Mali, a procédé hier au terrain de Korofina en Commune I, au lancement des activités de la 70e édition de la Journée mondiale de la santé, axée sur la "Couverture sanitaire universelle (CSU) : pour tous et partout".
La cérémonie s’est déroulée en présence du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Pr. Samba O. Sow, et du représentant de l’OMS au Mali, Lucien Manga. Célébrée le 7 avril de chaque année, l’édition 2018 de la Journée mondiale de la santé a été différée au 3 mai pour des raisons de calendrier.

La présente édition qui marque la 70e Journée mondiale de la santé a été placée sous le thème : "Couverture sanitaire universelle (CSU) : pour tous et partout". L’année 2018 marque également le 40e anniversaire de la déclaration d’Alma Ata sur les soins de santé primaires et la santé pour tous.

La nouvelle dynamique des soins de santé (SSP) et les efforts mondiaux et nationaux pour la couverture sanitaire universelle offrent des opportunités uniques d’accélérer les progrès vers l’amélioration de la santé et le bien-être pour tous.

La CSU consiste à veiller à ce que chaque personne indépendamment de son lieu de résidence et de son statut social bénéficie de services de santé essentiels et de qualité dont elle a besoin sans pour autant subir des difficultés financières.
Aux dires de Pr. Samba Sow, ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, la mise en place de la CSU a un triple objectif. "Il s’agit de fournir à toutes les personnes résidant dans notre pays une couverture maladie, d’organiser cette couverture pour qu’elle donne accès à un panier de soins répondant à l’ensemble de leurs besoins de santé, de réduire au maximum la charge financière des ménages recourant aux services de soins essentiels. Elle est donc un puissant outil au service de l’équité, qui assure la santé pour tous, renforce la sécurité sanitaire, réduit la pauvreté et améliore l’égalité entre les femmes et les hommes".

Pr. Samba Sow a aussi annoncé la création de nouvelles structures de santé. Ces nouvelles structures, en plus de celles qui existent, seront renforcées en personnel qualifié avec des plateaux techniques adéquats, dans le cadre des réformes qu’il a entreprises dans le secteur de la santé depuis son arrivée à la tête de ce département. Selon lui, ces réformes vont de pair avec le programme d’urgences sociales présidentielles.

Le représentant de l’OMS au Mali a loué les efforts engagés par le Mali dans le cadre de la CSU, notamment à travers l’institution de l’Assurance maladie obligatoire (Amo), le Régime d’assistance médicale (Ramed) et la mise en place des mutuelles de santé. Il a également salué la réforme du système de santé en cours dans notre pays qui, selon lui, permettra de combler l’attente de milliers de Maliens en matière de santé.

Y. Doumbia

L’Indicateur du Renouveau du 04 Mai 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés