Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Bon a savoir
Lutte contre le Paludisme au Mali : Le gouvernement du Mali montre sa détermination à lutter contre la maladie

Le Mali et ses partenaires a l’instar des autres pays du monde ont célébré le mercredi 25 avril 2018, la 11ème édition de la journée mondiale et la semaine nationale de lutte contre le paludisme avec comme thème : « Prêts à vaincre le paludisme ». C’était au Palais des Sports Salamatou Maiga, sous la présidence du ministère de la santé et de l’hygiène publique.

Le paludisme est une maladie qui fait son lot de malades dans le monde. Selon le rapport annuel 2017 de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) plus de 90 pays représentant au total 3,2 milliards de personnes, soit 40% de la population mondiale comprenant les jeunes enfants, les femmes enceintes et les voyageurs non immunisés venant de régions exemptes de paludisme sont particulièrement vulnérable à la maladies lorsqu’ils sont infectés. Au dire du rapport 216 millions de cas ont été enregistrés dont 445. 000 décès. Ainsi, 80% de ces décès surviennent dans 15 pays localisés en Afrique subsaharienne dont le Mali. Par ailleurs, ce rapport souligne aussi que l’incidence du paludisme a baissé de 37% à l’échelle mondiale tandis que le taux de mortalité a reculé de 60% toutes tranches d’âges confondues et de 65% chez les enfants de moins de 5 ans. Face à ce constat, le gouvernement du Mali plus que déterminé à lutter contre cette maladie avec sa vision d’un Mali sans paludisme d’ici l’horizon 2030. Dans son intervention, le Secrétaire général du ministre de la santé et de l’hygiène publique, Dr. Mama Coumaré, a déclaré que le paludisme demeure également un problème de santé publique et représente 32% des motifs de consultations. En ce sens, il dira que les statistiques sanitaires de 2017 font état de 2097797 cas de paludisme dont 673574 cas graves.

Ainsi, il a souligné que parmi ces cas, 1050 décès ont été enregistrés, soit un taux de létalité de 0,050%. Au dire du chargé d’affaires de l’ambassade des Etats Unis au Mali, Gregory Garland, bouter le paludisme du Mali sauvera des millions de malades et des milliers de personnes qui décèdent chaque année de cette maladie. Plus loin, il dira que des millions des maliens ont déjà bénéficié des interventions rendues possibles grâce aux programmes soutenus par les Etats Unis. A ce jour, le Mali et ses partenaires ont mis l’accent sur la mise à échelle des interventions rentables, qui ont fait leurs preuves et qui incluent : 15 millions de moustiquaires imprégnées d’insecticides, 7 millions de comprimés préventifs intermittents pendant la grossesse, 11,5 millions de comprimés pour la chimio prévention du paludisme saisonnier parmi les enfants de moins de 5 ans, 15 millions de tests de diagnostic rapide et 14 millions de comprimés destinés au traitement des cas de paludisme confirmés.

Ousmane Baba Dramé

Le Républicain du 02 Mai 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés