Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossiers
Cherté du dédouanement des marchandises, problème de visa chinois…

Les commerçants préparent activement leur grève prévue en début de mois prochain

Après leur menace d’aller en grève il y a quelques jours à travers une Assemblée générale, les commerçants maliens se mobilisent activement dans le grand marché de Bamako à fermer tous les magasins et boutiques pendant 48 heures à partir du 3 mai prochain. Nous avons rencontré Boubacar Traoré, membre des différents regroupements et associations des commerçants, en train de distribuer, le mardi 24 avril 2018, une note d’information du Collectif des regroupements et des associations des commerçants du Mali à l’ensemble de ses collègues pour « la tenue d’une grève sur toute l’étendue du territoire national pour une période décisive allant du 3 au 4 mai 2018. ». Selon cette lettre circulaire, les raisons qui motivent cette cessation de travail pendant deux jours tournent autour de sept points majeurs. Il s’agit notamment de la cherté du dédouanement des marchandises, du problème de visa Chinois, du problème des impôts, du problème des bâtiments administratifs, du problème de la construction du marché Rose, du problème de la concurrence déloyale des Chinois et Indiens au Mali et en fin de l’élection du président de la CCIM (Cambre de commerce et d’industrie du Mali). En tout cas, selon Boubacar Traoré, les commerçants sont prêts à paralyser le marché malien durant les 48 heures si rien n’est fait par les autorités compétentes avant la date indiquée.

Moussa Dagnoko

Du 26 Avril 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés