Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Un peu d’histoire, d’art et de culture
Journée de la promotion du textile malien ‘’Malifini’’ : La 1ère édition a vécu !

Organisée par l’Alliance des Journalistes pour le Développement de la Culture (AJDEC) et le Collectif des Animateurs Culturels et Éducatifs du Mali (CACEM), la toute première édition de la journée du textile du Mali a été célébrée le samedi 21 avril au Palais de la culture Amadou Hampaté Bà. L’évènement était présidé par la ministre de l’Artisanat et du Tourisme, Nina Wallet Ag Intallou , en présence du président de l’AJDEC, Cheick Oumar Sankaré.

« Expositions, conférences débats, soirée traditionnelle, échanges entre professionnels », telles sont entre autres activités autour desquels cette 1ère édition s’est tenue grâce à l’accompagnement du Centre de Développement de l’Artisanat Textile et le Centre de Recherche et de Formation pour l’Industrie Textile (CERFITEX). Une journée magnifiée à sa juste dimension par les artisans et les passionnés des produits issus du coton malien.

En effet, à travers cette initiative les organisateurs entendent susciter à chaque malien le goût de porter et valoriser la tenue malienne au moins une fois dans le mois, en l’occurrence les 1ers lundi.

Après avoir conduit, la ministre Nina à la visite des stands, Cheick Oumar Sankaré a dans une explication brève a expliqué le bienfondé de l’organisation de cette journée dédiée exclusivement à la promotion du textile malien.

D’abord, il dira que l’AJDEC et le CACEM ont pris conscience de l’importance de l’artisanat dans le processus de développement de notre pays et les difficultés auxquels ce secteur fait face. « Nous avons alors trouvé nécessaire de créer un cadre de célébration et de réflexion autour des tissus de notre pays » a-t-il déclaré.
Selon lui, il s’agira pour eux à travers la conférence débat de chercher à apporter des éléments de réponse à la seule question globale : quelle identité vestimentaire pour le Malien d’aujourd’hui ?

S’appuyant sur les propos de l’ex chef d’État Burkinabé, feu Thomas Sankara qui a promu le slogan’’ produisons et consommons burkinabé’’, il soutiendra que leur motivation s’inscrit dans cette même logique, notamment faire promouvoir les artisans évoluant dans la transformation du coton à travers une forte consommation à l’intérieur du pays. « Car il n’y a rien de plus légitime que de bâtir notre nation à partir des savoir et savoir-faire » a-t-il déclaré.

Pour sa part, la ministre Nina Wallet Ag Intallou, après avoir démontré l’intérêt de cette journée pour les artisans du Mali, soulignera que le développement du textile est un souci constant du gouvernement.

Selon elle, l’artisanat est un secteur pourvoyeur d’emplois et un des principaux leviers pour lutter efficacement contre la pauvreté. Et, de préciser que l’artisanat textile constitue une source de revenus et d’amélioration de conditions de plusieurs artisans.
Dans cette dynamique elle dira que le projet ‘’Malifini’’ est d’une importance capitale pour les artisans du sous-secteur textile. « Cette initiative, offre la perspective qu’au bout d’une année que nous consommions davantage ce que nous produisons. Donc une initiative noble » a-t-elle déclaré tout en rassurant les organisateurs de l’accompagnement sans faille de son département à travers le Centre de Développement de l’artisanat textile (CDAT).

Par Moïse Keïta

Le Sursaut du 23 Avril 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés