Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Situation du pays
Points chauds : Les terroristes sème la terreur

KORO : le village de Saberè attaqué par des hommes armés

Mercredi aux environs de 18h, un village dogon du nom de Saberè, dans le cercle de Koro a été la cible d’une attaque perpétrée par des hommes armés non identifiés. Aucun bilan n’est disponible pour l’instant.

ANSONGO : les femmes de la commune de Tinhamma lancent un SOS

Un SOS lancé par les femmes de la commune de Tinhamma, dans le cercle d’Ansongo. Elles sollicitent le soutien des personnes de bonne volonté pour la promotion de leurs activités génératrices de revenus. L’artisanat est la principale activité qui occupe ces femmes. Elles fabriquent des tapis et des coussins en laine. Ces matières sont prisées par les populations d’Ansongo et de Gao. L’activité qui s’avère rentable pour les femmes soutient la survie de plusieurs familles dans la localité.

Douentza : Les terroristes sème la terreur

Entre le mois de février et mars 2018, les écoles de la commune rurale de Gandamia, cercle de Douentza ont été la cible des djihadistes qui font la loi dans la zone.
Après le saccage de la direction du second cycle du village de Kikara, les djihadistes avancent dans leur projet de destruction des infrastructures scolaires et leurs équipements à Gandamia. Selon, une source émanant des autorités communales, ce sont les écoles des villages de Banikany et Mounouwel qui ont reçu samedi dernier, la visite de djihadistes lourdement armés qui se sont dirigés vers les écoles desdits villages.

L’Essor

Koro : Les affrontements intercommunautaires ont repris

Les deux premiers mois de l’année 2018 ont été marqués par la dégradation de la situation sécuritaire dans le cercle de Koro. Les affrontements intercommunautaires se sont multipliés avec des morts d’hommes et de nombreux dégâts matériels. L’assassinat en juin 2017 d’un chasseur dogon par des présumés djihadistes a provoqué des affrontements intercommunautaires entre les communautés peulh et dogon des villages de Gondogouro (commune de Diankabou), Tanfadala et Nawadjè (commune de Dioungani). Depuis cette date, la tension reste toujours vive.

L’Essor

L’Indicateur du Renouveau du 09 Mars 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés