Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Presse
Gao : 2 soldats français tués et un autre blessé dans l’explosion d’une mine

Hier mercredi 21 février 2018, deux soldats français ont été tués et un autre blessé dans la région de Gao. Leur véhicule, un véhicule blindé, a heurté une mine artisanale, selon l’Elysée.

Selon un communiqué de l’Elysée, hier mercredi, deux soldats français ont été tués et un blessé ce mercredi au Mali dans l’explosion d’une mine artisanale au passage de leur véhicule blindé. Dans un communiqué, Florence Parly, la ministre des Armées donne plus de précision sur l’identité des deux soldats morts : « Les deux morts sont deux soldats du 1er régiment de Spahis de Valence (Drôme), le maréchal des logis-chef Emilien Mougin, originaire des Hautes-Alpes et le brigadier-chef de 1re classe Timothée Dernoncourt ».

Dans la même région, plus précisément le 20 février 2018, tôt le matin, le check point de l’armée malienne à Tessit dans le cercle d’Ansongo, a subi une attaque. Les assaillants, selon des sources sécuritaires, ont été repoussés. Côté malien, le bilan provisoire est le suivant : 9 blessés dont 1 civil. Au cours de leur débandade, précise l’armée malienne, les assaillants ont abandonné sur place deux morts, des armes et des munitions. Rien qu’en janvier dernier, au moins 80 personnes ont perdu la vie dont 29 militaires maliens, trois agents de douanes et une vingtaine de civils.

Une semaine avant, dans la nuit du 13 au 14 février 2018, plus d’une dizaine djihadistes ont été tués à Tinzawaten près de la frontière algérienne et malienne lors d’un raid mené par la force française Barkane. « vingt-trois terroristes, dont des chefs d’Ansar Eddine ainsi que d’Al Mourabitoune, connus pour leurs exactions à l’encontre de la population malienne, ont été tués ou capturés dans cette opération. », a indiqué, dans un communiqué, le général François Lecointre, chef d’état-major des armées de la France.

Le vendredi prochain, les pays du G5 Sahel se retrouveront à Bruxelles (Belgique), pour convaincre d’autres pays et donateurs de soutenir financièrement la force militaire conjointe G5 Sahel.

M.K. Diakité

Le Républicain du 22 Février 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés