Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossier
Propagation de l’agriculture familiale au Mali et au Burkina : SOS Faim vulgarise des technologies innovantes

Afin de propager l’agriculture familiale au Mali et au Burkina Faso et dans le but d’assurer l’autosuffisance alimentaire dans ces États confrontés à d’énormes difficultés du genre, le projet Agri+ qui durera 7ans (2016-2022) conçu et mis en œuvre par SOS Faim et financé par le Ministère des Affaires Étrangères et Européenne du Luxemburg compte mettre à la disposition des agriculteurs de ces pays des technologies innovantes pour booster leur récolte et dire adieu à la faim.

L’agriculture familiale permet d’organiser la production agricole, forestière, halieutique, pastorale ou aquacole qui, sous la gestion d’une famille, repose principalement sur de la main-d’œuvre familiale, aussi bien les hommes que les femmes. Intervenir dans ce domaine dans le but de booster les revenus permet d’engager une farouche lutte contre la faim et d’assurer l’autosuffisance alimentaire, c’est dans ce cadre que le projet agri+ avec l’accompagnement de ses partenaires compte apporter sa pierre à l’édifice. L’agriculture demeure un élément central de l’économie ouest-africaine, assurant 30 à 50 % du PIB de la plupart des pays et représentant la plus grande source de revenus et de moyens d’existence pour 70 à 80 % de la population, ainsi que d’approvisionnement alimentaire et de recettes d’exportation issues des cultures de rente. Elle constitue également une des principales sources de recettes d’exportation dont elle contribue pour 40% environ. Bien que les économies et la population de la région se diversifient actuellement vers d’autres activités, il est probable que l’agriculture conserve une importance centrale pour les revenus et les moyens d’existence dans un avenir proche. Cette agriculture est essentiellement dominée par les petites exploitations familiales. Mais les performances du secteur agricole ont été particulièrement faibles car l’Afrique est l’un des rares continents où la production agricole par tête continue de chuter ces quarante dernières années. Cette baisse, estimée à 0,34% en Afrique subsaharienne, affecte fondamentalement la survie des ménages ruraux en raison de l’effritement des revenus et accentue le déficit vivrier. Cependant, ce tableau cache beaucoup de disparités car dans certaines parties de l’Afrique, les exploitations familiales ont su maintenir voire même améliorer la production alimentaire grâce à la mise en place de stratégies d’adaptations et de diversifications efficaces. AGRI + est un dispositif de financement de l’agriculture familiale mis en œuvre par SOS Faim Luxembourg au Burkina Faso et au Mali. Sa conception a été réalisée en étroite collaboration avec la Direction de la coopération du ministère des Affaires étrangères et européennes du Luxembourg (MAEE) et s’appuie sur l’expertise développée par SOS Faim et ses partenaires en Afrique de l’Ouest dans le secteur de l’agriculture. Conçu et mis en œuvre par SOS Faim, le projet AGRI + durera 7 ans de 2016 à 2022, et est financé par le MAEE. AGRI+ s’inscrit dans le cadre des politiques sectorielles des deux pays et également dans celui de la coopération bilatérale entre le Luxembourg le Mali et le Burkina Faso.

Moussa Samba Diallo

Tjikan du 16 Février 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés