Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Un peu d’histoire, d’art et de culture
Festival du vivre ensemble pour la paix et la réconciliation : Rendez-vous à Tombouctou du 10 au 12 février 2018

Avec la participation de plusieurs centaines de participants et des artistes, ce festival sera un véritable espace d’échanges et de pardon

Après son succès en 2016, le festival du vivre ensemble prend de l’élan et entend être un vecteur pour la paix et la réconciliation. Les organisateurs de ce festival donnent rendez-vous pour la deuxième édition du 10 au 12 février à Tombouctou. La marraine de cette édition est l’une des filles passionnément attachées à la ville des 333 saints, l’honorable Mme Maïga Aziza Mint Mohamed. Le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga est l’un des présidents d’honneur de cette édition qui se donne pour objectif de promouvoir le vivre ensemble, de lutter contre l’extrémisme violent, de promouvoir la paix et de favoriser le retour des réfugiés.

L’annonce a été faite à la faveur d’une conférence de presse, tenue le jeudi 18 janvier 2018 au ministère de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale. Elle était animée par le directeur du Festival, Sahala Maïga, en présence de la marraine, des ministres Mohamed El Moctar, Nina Wallet Intallou, Maouloud Ben Kattra, Mohamed Aly Ag Ibrahim, de tous les députés des cercles de la région de Tombouctou dont Mme Maïga Aziza Mint Mohamed. Il y avait aussi l’honorable Issa Togo comme invité d’honneur, le maire de Tombouctou, Aboubacrine Cissé, le président de l’Association des ressortissants de Tombouctou, le président de l’autorité intérimaire de Tombouctou et plusieurs autres personnalités.

Selon les organisateurs, la MINUSMA, les FAMA et l’ensemble des pouvoirs publics, à travers le département en charge de la Réconciliation et de la Cohésion sociale sont acquis à la cause pour un évènement réussi et sécurisé. C’est la preuve que Bamako sera à Tombouctou pour la paix.

Pour la marraine, l’événement sera une aubaine pour célébrer la paix dans la Cité des 333 saints. Il s’agit, selon elle, de construire une paix durable, afin de remédier la violence. Mme Maïga Aziza Mint Mohamed a souligné que l’essentiel aujourd’hui est la paix et la réconciliation condition sine-qua-non de développement. Abondant dans le même sens, le maire de Tombouctou, Aboubacrine Cissé dira que le vivre-ensemble reste et demeure les mots essentiels.

A noter qu’il est attendu plusieurs centaines de participants et des artistes pour faire de ce Festival sera un véritable espace d’échanges et de pardon.

Daniel KOURIBA

Le 22 Septembre du 22 Janvier 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés