Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Sur le fil de l’actu...
Pour travail fractionnel : Me Harouna Toureh exclu de la CMFPR

Dans un communiqué signé Amadou Djittèye, la Coordination des mouvements et forces patriotiques de résistance (CMFPR) annonce l’exclusion de Me Harouna Toureh de la Coordination. La décision est justifiée par des actes de division à sa manœuvre.
La Coordination des mouvements et forces patriotiques de résistance traverse une passe difficile. La tension est plus que vive entre le directoire de la coordination et Me Harouna Toureh, récemment porte-parole du mouvement.

Dans un communiqué publié, le mercredi 17 janvier, le coordonnateur de la CMFPR, Amadou Djittèye, n’est pas tendre avec son désormais ex-collaborateur, Me Harouna Toureh. "Comme à ses habitudes, Me Harouna Toureh, fossoyeur devant l’Eternel de sa communauté et des intérêts de ladite communauté, s’est singularisé, cette fois, aussi, dans son jeu favori : émietter, disperser, diviser pour régner", dénonce la CMFPR.

C’est pourquoi, ajoute-t-elle, encore une fois, la CMFPR porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale que le maître diviseur, coincé entre ses intérêts multiformes, ayant rompu les amarres avec tous, est en train, pour se donner bonne conscience, au regard du vide créé, autour de sa personne, de susciter la création de crypto-mouvements artificiels, d’une ou deux personnes, généralement, payés, rubis sur ongle, délestés des mouvements authentiques d’origine, et les présenter comme des alter égo à ceux-ci.

"Mal lui en a pris, car ceux-là n’osent même pas relever la tête en face à des mouvements historiques de la communauté sédentaire, connus, reconnus et appréciés par tous. Le mouvement ne se reconnait pas dans ses manœuvres", indique le communiqué de la Coordination CMFPR.

Bréhima Sogoba

L’Indicateur du 19 Janvier 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés