Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossier
Contre les changements climatiques : Le Reso-Climat Mali signe les conventions de financements de 15 projets du PIL-ADCC

Le Reso-Climat Mali a procédé le 10 janvier à l’hôtel Salam à la signature de conventions de financement de 15 projets du Programme d’initiatives locales d’adaptation durable aux effets des changements climatiques des communautés rurales vulnérables du Mali dénommé PIL-ADCC. Le coût de ce financement s’élève à plus de 813 millions de F CFA.

La cérémonie de signature des conventions étaient présidée par le secrétaire général du ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Abdoulaye Berthé, représentant le ministre Kéita Aïda M’Bo. Il avait à ses côtés le représentant de l’ambassade du Royaume de Suède au Mali et le président du Reso-Climat Mali, Ibrahim Togola.

Selon le président du Reso-Climat Mali, le Programme d’initiatives locales d’adaptation durable aux effets des changements climatiques des communautés rurales vulnérables du Mali dénommé PIL-ADCC, a pris son inspiration du constat d’exacerbation des effets des changements climatiques sur les communautés.
A l’en croire, cette signature de conventions de financement témoigne de la contribution de son organisation à la croissance de la résilience des communautés rurales. "Elle est porteuse d’espoir et une preuve de la contribution des OSC dans la mise en œuvre de la Contribution déterminée nationale (CDN du Mali)", ajoutera-t-il.
Il a remercié le département pour son accompagnement et le Royaume de Suède pour la confiance et le financement des différents projets du PAIRCC et de ce nouveau programme le PIL-ADCC. M. Togola a assuré de la bonne mise en œuvre de ces projets au bénéfice des communautés vulnérables.

Le secrétaire général du MEADD, Abdoulaye Berthé, a fait savoir l’utilité du PIL-ADCC qui a une durée de 42 mois et qui vise à soutenir les politiques publiques de notre pays en matière d’amélioration des conditions de vie des populations notamment celles du milieu rural tributaires des ressources naturelles.

Selon lui, ce programme cadre parfaitement avec l’objectif du CREEDD 2016-2018 qui vise à "promouvoir un développement inclusif et durable en faveur de la réduction de la pauvreté et des inégalités dans un Mali uni et apaisé, en se fondant sur les potentialités et les capacités de résilience en vue d’atteindre les ODD à l’horizon 2030".

Pour M. Berthé, le financement de ses 15 projets pour 813 millions de F CFA est porteur d’espoir pour les plus hautes autorités et pour nos communautés qui éprouvent de nombreuses difficultés à pouvoir s’adapter aux impacts globaux des phénomènes des changements climatiques.

Pour la mise en œuvre des projets qui sont dans les domaines de l’agriculture, de l’eau, de la foresterie, des énergies renouvelables, de l’élevage, de la pêche et de la gestion des risques et catastrophes, il a invité les bénéficiaires à l’utilisation rationnelle des fonds alloués pour que les actions soient de véritables facteurs d’augmentation de la résilience des communautés avec au centre les couches vulnérables comme les femmes, actrices incontournables pour la sécurité alimentaire et du bien-être de la famille.

Les 15 projets sont repartis entre les régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou et Gao. Il y a quelques temps dix projet de même nature avaient été financés.

Ousmane Daou

L’Indicateur du Renouveau du 12 Janvier 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés