Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Le Républicain
GAO : Offrir un meilleur service aux justiciables.

Un atelier, 2e du genre sur les pièces d’exécution et la tenue des registres, à l’intention du personnel des juridictions de la région de Gao, vient de se tenir à Gao du 21 au 23 novembre dernier. La 1ère session de formation s’est déroulée en Mai dernier. Une activité marquant le niveau de partenariat entre le cadre de de concertation des acteurs de la chaine pénale de Gao, la MINUSMA à travers les sections UNPOL et affaire judiciaires et pénitentiaires et IDLO (organisation inter-gouvernemental de droit du développement). A noter qu’en décembre 2015, le gouvernement du Mali a approuvé le programme d’urgence pour le renforcement du système judiciaire. Dans ce contexte le projet de renforcement de la chaine pénale a été initié par le gouvernement du Mali sur financement du royaume des pays bas et mise en œuvre par international développement Law organisation (IDLO). L’objectif du projet est de contribuer à l’amélioration des services de la justice pénale à travers des axes :
Améliorer la coordination des acteurs de la chaine pénale ainsi que leur synergie avec les autorités traditionnelles.
Améliorer les pratiques des services judiciaires, de la police et services pénitenciers
Rendre plus étroit le rapprochement entre les acteurs de la justice pénale et la population.

Pour revenir à l’atelier du 21 au 23 novembre, les différents thématiques ont été traitées deux éminents experts Daouda Cisse et Zakaria Traoré.

Aussi participants ont-ils faite de l’exécution des décisions de justice, principes généraux, acteurs impliqués et diligences des différents intervenants. La technique de la liquidation des dépens et l’établissement de l’extrait trésor de la présentation physique de modèle B1 et duplicatas, du B2 et du B3, technique pour les établir et actions à faire avant leur remise au requérant ou envoi au destination etc.
Les travaux, rappelle-t-on, étaient présidés par Moussa Samaké président du tribunal de grande instance de Gao, en présence du représentant de la section affaire judiciaires et pénitentiaires et UNPOL de la MINUSMA. Le dernier a vivement remercié IDLO pour son implication dans le renforcement des capacités des éléments évoluant dans des zones où tout reste à par jour.

Le président Samaké du tribunal de Gao, dont les agents viennent d’être lourdement outillés, s’est particulièrement réjoui du meilleur serviceoffert conscient des difficultés considérables que traversent les services de la justice au Mali et singulièrement au Nord du Mali.

La coordinatrice régionale de IDLO, Mariam Diarra qui a bénéficié du concours de la représentation nationale, à travers sa collègue Absetou Diabaté, n’a pas manqué de renouveler l’engagement du projet renforcement de la chaine pénale au Nord Mali »et IDLO d’accompagner le cadre de concertation des acteurs de la chaine pénale de Gao, dans l’amélioration du système judiciaire.

Mahamadou Cisse à Gao

15 Décembre 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés