Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  22 Septembre (hebdo du lundi)
Couverture maladie universelle : Rendre effectif le RAMU d’ici 2018

Les textes de base du Régime d’Assurance Maladie Universelle, mettent l’accent sur l’organisation et la promotion de la demande des soins de santé, tout en veillant à ce que l’offre de services puisse aussi remplir les conditions de qualité et de réactivité requises

A l’instar des autres années, les acteurs de la couverture sanitaire universelle ont commémoré le mardi 12 décembre la Journée la couverture maladie universelle à l’Hôtel de l’amitié. L’évènement placé sous la présidence du ministre de la Solidarité et de l’Action humanitaire a regroupé des représentants des départements sectoriels, des représentants de l’OMS, de Save the Children au Mali, de World Vision au Mali, de la Plateforme de la Société civile pour la promotion de la Couverture Sanitaire Universelle au Mali et les membres du Comité de réflexion pour l’opérationnalisation des dispositifs du Régime d’Assurance Maladie Universelle (RAMU) au Mali.

Organisée, sous le leadership de la direction nationale de la protection sociale et de l’économie solidaire, cette journée vise, entre autres, à soutenir l’engagement politique des plus hautes autorités pour l’effectivité du RAMU d’ici 2018, faire l’état des lieux de son niveau d’avancement, établir une compréhension commune sur le RAMU et présenter des mécanismes d’extension de la couverture du secteur informel.

Dans son intervention, le représentant du ministre, le Conseiller technique Amadou Diallo a rappelé que le Gouvernement du Mali est résolument déterminé à progresser vers la réalisation de la Couverture Sanitaire Universelle qui constitue un des concepts les plus dynamiques et à forte résonance pour lutter contre l’exclusion sociale, les iniquités et surtout la pauvreté.

Selon lui, c’est à juste titre que le Groupe d’experts mis en place a travaillé d’arrache-pied ces quelques années pour produire les textes de base du Régime d’Assurance Maladie Universelle (RAMU) mettant l’accent sur l’organisation et la promotion de la demande des soins de santé, tout en veillant à ce que l’offre de services puisse aussi remplir les conditions de qualité et de réactivité requises.

Amadou Diallo a saisi l’occasion pour exprimer sa profonde gratitude à l’UNICEF dont l’appui, selon lui, a été déterminant avant de féliciter aussi les autres partenaires stratégiques notamment l’OMS, Save the Children et World Vision pour leur constance dans la célébration de cette journée et dont les différentes formes d’appuis ont permis encore de retrouver pour la concrétisation de la volonté de perpétuer dans la mémoire collective la date symbolique du 12 décembre dédiée à la Couverture sanitaire universelle.

Il a annoncé que le projet de loi instituant le Régime d’Assurance Maladie Universelle élaboré par le Groupe d’experts et soumis à l’amélioration des partenaires sociaux sera bientôt soumis à la validation du Comité de réflexion en charge de l’opérationnalisation de la Couverture Sanitaire Universelle avant d’emprunter le circuit d’approbation du Gouvernement.

Rappelons que le RAMU est une illustration de la volonté de l’Etat malien de progresser sur le chemin de la Couverture sanitaire universelle. Il s’appuie essentiellement sur trois mécanismes qui sont censés être complémentaires : il s’agit de l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO), du Régime d’Assistance Médicale (RAMED), des mutuelles de santé. Ces mécanismes sont aussi complétés par certains régimes spécifiques de gratuité et autres avantages catégoriels octroyés à certaines couches socio-professionnelles.

DK

14 Décembre 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés