Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Autres Actus
En un mot : Pression sur Koulouba

Les temps sont vraiment durs pour le Président. Après la démission et les critiques violentes du désormais ex-ministre de la justice, Mamadou Ismaël Konaté. IBK fait toujours objet de pressions de la rue qui réclame la tête d’autres ministres.

Il s’agit d’une part des activistes de la plateforme « An tè A bana » qui réclament le limogeage du ministre de la promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Traoré Oumou Touré, décriée pour avoir laissé des femmes de Kidal arborées des drapeaux de l’Azawad dans une cérémonie officielle qu’elle présidait en sa qualité de ministre de la République. Des manifestations sont prévues pour lui faire payer sa légèreté.

D’autres protagonistes de la crise du football sont décidés à se payer la tête du ministre des Sports, Housseyni Amion Guindo, lui aussi en colère contre le chef de L’État dont il n’ a pas apparemment le soutien. Face à cette situation, on se demande jusqu’à quand tiendra IBK pour ne pas changer le gouvernement. En tous cas, il a peur d’évincer d’autres ministres qui pourraient aller grossir les rangs des mécontents comme Dramane Dembélé, Moussa Mara, Tatam Ly et Mamadou Igor Diarra devenus tous aujourd’hui ses ennemis jurés. Les temps sont décidément compliqués à Koulouba.

DAK

L’Indicateur du Renouveau du 30 novembre 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés