Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Presse
Vendredi ensanglanté dans le Centre et Nord du Mali : 3 casques bleus et 1 militaire malien tués à Ménaka

1 casque bleu tué et trois autres blessés grièvement à Douentza
Le vendredi 24 novembre dernier, deux attaques ont eu lieu dans le Centre et le Nord du Mali. La première attaque qui s’est déroulée, dans la matinée, dans la région de Ménaka, a fait quatre morts : trois casques bleus et un soldat malien sont morts. 16 casques bleus et un personnel civil de la Minusma ont été blessés lors de l’attaque. « Une patrouille conjointe FAMa-MINUSMA a été attaquée le vendredi 24 novembre 2017 dans le secteur d’Indelimane. Le bilan fait état d’un mort et d’un blessé côté FAMa et côté MINUSMA 3 morts et 15 blessés », selon l’armée malienne. La seconde attaque contre un convoi de la MINUSMA et qui a eu lieu, vers midi, au nord de Douentza, dans la région de Mopti, a coûté la vie à un Casque bleu et grièvement blessé trois autres.

Dans un communiqué, Antonio Guterres, le Secrétaire général de l’ONU a condamné « fermement les attaques odieuses perpétrées » contre la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) dans les régions de Ménaka et de Mopti. Il a rendu hommage « au dévouement des femmes et des hommes courageux de la MINUSMA, qui se consacrent à la mise en œuvre et à la défense du mandat de la mission, ainsi qu’aux soldats des forces armées maliennes, malgré l’environnement sécuritaire de plus en plus difficile ».

Le Républicain du 27 Novembre 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés