Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Sur le fil de l’actu...
La Procureur Fatou Bensouda au Mali : La CPI n’a pas l’intention de se substituer à la justice malienne

Cette visite s’inscrit dans le cadre du renforcement de la coopération entre cette institution judiciaire internationale et notre pays en termes d’échange d’informations sur la lutte contre l’impunité

Sur invitation du ministre malien de la Justice, Mamadou Ismaël Konaté, le procureur de la cours pénale internationale (CPI), Fatou Bensouda a effectué la semaine dernière une visite de 48 heures dans notre pays. En marge de cette visite, la Procureur a animé avec le ministre de la Justice, Mamadou Ismaël Konaté le mercredi 18 octobre à l’hôtel Radison Blue de Bamako.

Cette rencontre a été l’occasion pour la procureur d’apporter des éclairages sur la compétence de la CPI à juger les dossiers concernant les crimes relevant de sa compétence qui ont été commises au Mali durant la crise. Des crimes qualifiables de crimes de guerre, de crimes contre l’humanité, de génocide qui sont de sa compétence. Dans le cas malien, il s’agit plus précisent des exactions commises dans le nord du pays, mais aussi celles relative au putsch militaire du 22 mars 2012.
En introduisant la rencontre, le ministre de la Justice a rappelé que cette visite du procureur de la CPI dans notre pays s’inscrivait dans le cadre du renforcement de la coopération entre cette institution judiciaire internationale et le Mali, en termes d’échange d’informations sur la lutte contre l’impunité. Mamadou Ismaël Konaté a par ailleurs souligné que son invitée a eu à rencontrer au cours de son séjour, la hiérarchie militaire et plusieurs acteurs de la justice malienne au sujet des questions relatives aux accusations de violation des droits de l’homme mentionnées dans le rapport de Human Rights Watch. Et le ministre de la Justice d’ajouter que de dire que toutes personnes impliquées dans ces dossiers se verront tôt ou tard rattrapées par le cours de la justice qui ne se presse pas, mais court à son rythme normal pour tous les justiciables.

Pour sa part, Fatou Bensouda a rappelé que la CPI est compétente pour connaitre les dossiers du Mali dans la mesure où nôtre pays a été le deuxième pays à ratifier le statut de Rome qui est considéré comme l’acte fondateur de cette cour. Et qu’à ce titre, la CPI suit de très près les dossiers maliens. Elle a précisé que cela ne veut pas dire que la CPI va se substituer à la justice malienne dans la diligence des dossiers maliens. Par ailleurs, le procureur a salué les efforts consentis par la justice malienne dans le cadre de la lutte contre l’impunité, notamment le procès de l’ex chef de la police de MUJAO, Aliou Mahamane.

Au cours de la rencontre, l’invitée du ministre Mamadou Ismaël Konaté a en outre apporté des éclairages sur plusieurs préoccupations soulevées par les journalistes.

Mohamed Naman Keita

Le 22 Septembre du 23 Octobre 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés