Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Bon a savoir
Santé publique : "Nos mains, notre avenir"

Le Mali, à l’instar de la communauté internationale, a célébré dimanche 15 octobre à Somasso, cercle de Bla, région de Ségou, la 10e édition de la Journée mondiale du lavage des mains au savon. Un geste qui sauve des vies. Le thème de cette année était : "Nos mains, notre avenir".

La Commune rurale de Somasso a abrité cette année la 10e édition de la Journée mondiale du lavage des mains au savon. Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Pr. Samba O. Sow, à la tête d’une forte délégation, s’est rendu dans cette localité, situé à plus de 300 km de la capitale pour procéder au lancement de cette activité majeure pour l’amélioration de la santé des populations.

L’objectif de cette journée est de sensibiliser les populations sur l’importance de la pratique du lavage des mains au savon pour prévenir les maladies et sauver des vies. Le thème de cette 10e édition était : "Nos mains, notre avenir".

Le maire de la Commune rurale de Somasso, Sékou Fané, au nom de la population et de l’Association pour le développement de Somasso, a salué le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique pour l’honneur fait à sa commune d’abriter cette journée. Il s’est engagé à ancrer le lavage des mains dans la pratique des populations de Somasso.

Le représentant de l’Unicef, Dr. Karimou Andele, d’indiquer que le lavage des mains au savon peut prévenir des millions de jours d’école perdus par an pour cause de maladies diarrhéiques et réduire de 50 % les infections attrapées dans les centres de santé.

Pour le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, "ce thème évocateur nous interpelle tous, car il nous rappelle que le lavage des mains au savon préserve notre propre santé, mais aussi nous permet de construire notre avenir, ainsi que ceux de nos communautés. En ce qui concerne l’avenir, nous devons prendre toutes les dispositions pour maintenir la santé, le bien-être et la productivité pour nous-mêmes, nos familles et nos communautés".

A l’échelle mondiale, a-t-il ajouté, plusieurs études ont montré, ces vingt dernières années, que le lavage des mains au savon chez les mères et les scolaires notamment ceux du primaire est l’un des principaux facteurs qui contribuent à réduire l’incidence des maladies diarrhéiques chez les enfants.

Au Mali, les maladies diarrhéiques, toutes causes confondues, constituent la troisième cause de consultation au niveau des établissements de santé après le paludisme et les infections respiratoires aigües, selon le Pr. Sow. Et d’ajouter que l’Enquête démographique de santé (EDS-V) a prouvé que 9 % des enfants de moins de 5 ans ont souffert de la diarrhée pendant les deux semaines ayant précédé l’Enquête. Il est à noter que la prévalence de la diarrhée est particulièrement élevée pour la tranche d’âge 12-23 mois avec 13 %.

"D’après l’annuaire statistique 2016 du Système local d’information sanitaire (Slis), il a été enregistré 310 981 cas de diarrhées avec 43 décès. La tranche d’âge de moins de 5 ans est la plus touchée avec 197 589 des cas, soit 64 % et 27 décès, soit 63 % des cas de décès liés à la diarrhée. Selon la même source, il a été enregistré 902 694 cas d’infections respiratoires aiguës (313 223 cas d’Ira hautes et 589 472 cas d’Ira basses) avec 165 décès. La tranche d’âge de moins de 5 ans est la plus touchée avec 461 986 des cas, soit 51 % et 65 décès, soit 39 % des cas de décès liés aux Ira", a indiqué le chef du département de la Santé et de l’Hygiène publique.

Il est établi depuis bien longtemps que les mains souillées constituent les principales causes de transmission du choléra et des autres maladies diarrhéiques du fait qu’elles sont facilement contaminées par les microbes.

Il en est de même pour les infections respiratoires aiguës, les maladies hémorragiques comme la maladie à virus Ebola, du trachome et des infections de la peau.

Le Pr. Sow a salué la mobilisation des populations de Somasso autour de cette activité et remercié tous les partenaires techniques et financiers
La cérémonie a été émaillée de distribution de plus de 1000 kits de lavage des mains à des enfants, des écoles et établissements de santé. La troupe théâtrale Kary Dembélé a produit un sketch invitant la population au lavage des mains au savon. L’artiste Mamadou Dembélé dit Dabara a émerveillé le public par des chansons qui incitent également les populations au lavage des mains au savon.

Ousmane Daou, Envoyé spécial

L’Indicateur du Renouveau du 17 Octobre 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés