Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Bon a savoir
Journée mondiale de la vue : Le défi de l’éradication du trachome

La célébration de cette journée vise une mobilisation de tous pour une large campagne de sensibilisation en vue d’éliminer définitivement cette maladie dans notre pays
C’est en évènement couplé que la Journée mondiale de la vue et la Semaine nationale de lutte contre la cécité ont été célébrées dans notre pays. Il s’agit du lancement et la conférence de presse, commémorant ladite journée. Le problème de vue se manifeste à partir d’une maladie, appelée « trachome ». Celle-ci est infectieuse sur l’œil et est provoquée par un micro-organisme, appelé Chlamydia trachomatis. Elle se transmet par les mouches, le linge sale et les mains sales.

Selon la représentante d’Helen Keller International, Mme Mette Kinoti, cette journée a une double signification cette année parce que c’est aussi le lancement d’une nouvelle phase de financement pour la lutte contre le trachome. Celle-ci devrait permettre à notre pays d’éliminer la maladie en tant que problème de santé publique. « Le Mali a fait un progrès impressionnant vers l’élimination du trachome, une maladie causée par une bactérie qui est considérée comme la première cause de cécité évitable au Mali » a-t-elle déclaré

De ce fait dira Mette Kinoti, la mise en œuvre de la stratégie « Chance » au Mali a porté ses fruits. Elle a permis, entre autres, de procéder à des opération chirurgicale pour éviter la cécité due au trachome ; de faire des antibiotiques, lors des campagnes de traitement de masse ; du nettoyage du visage des enfants ; le changement de l’environnement par l’utilisation des latrines etc.

Aussi, au niveau des interventions, le Mali a obtenu un certain nombre de résultats grâce à l’appui de la Fondation Conrad N. Hilton. Il s’agit de l’opération des cas compliqués de 54 624 personnes ; la diffusion de 50 000 messages radio pour la promotion de lavage du visage et l’utilisation des latrines ; la formation de 3 456 maçons pour la confection des dalles sans plat pour les latrines et la construction de 52 687 dalles sans plat etc.

Pour le ministre de la Solidarité et de l’Action humanitaire et de la reconstruction du Nord, Hamadoun Konaté, représentant son collègue de la Santé et de l’hygiène publique, l’un des objectifs de cette célébration est de détecter la maladie à temps. « Au Mali, la cécité est longtemps considérée comme un problème de santé publique » a en croire le ministre. Aujourd’hui, elle est un élément de souffrance humaine, parce qu’elle entraine une baisse de productivité. L’amélioration de la santé populaire passe nécessairement par trois axes essentiels, à savoir : le développement des ressources humaines ; le développement des infrastructures et équipement et la lutte contre la maladie estime Hamadoun Konaté.

Au Mali, dira le ministre Konaté, plusieurs actes majeurs ont été posés. Ceux-ci sont entre autres : l’équipement de 14 centres de santé ophtalmologiques et trois unités de soins populaires. A ceux-ci s’ajoutent beaucoup acquis indéniables enregistrés. « Nous devrions poursuivre avec les efforts une l’élimination définitive du trachome au Mali » a suggéré le ministre Konaté. Tout en rassurant les partenaires financiers de faire en sorte que la maladie soit définitivement éliminée dans notre pays, Hamadoun Konaté a invité chaque citoyen à un contrôle régulier de son bilan et surtout la pratique des mesures d’hygiène.

Notons que cette commémoration a mobilisé les partenaires financiers du Mali autour du personnel du Programme national de santé oculaire (PNSO) et celui du cabinet. C’était dans la matinée du jeudi dernier dans la salle des conférences du Palais de la culture Amadou Hampaté Ba, autour du thème : « Faites que la vue compte ! »

Diakalia M Dembélé

Le 22 Septembre du 16 Octobre 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés