Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Situation du pays
Ministère de l’Administration Territoriale : Vers le couplage des élections

Ministère de l’Administration Territoriale : Vers le couplage des élections des conseillers communaux, de cercle et de région

Le recours au couplage pour l’élection de Conseillers communaux, de Cercle, de Région et du District de Bamako permettra notamment de réduire le coût des scrutins et d’éviter de convoquer plusieurs fois de suite, le même collège électoral.

C’est du moins ce qu’a affirmé le ministre de l’Administration Territoriale, Tièman Hubert Coulibaly. C’était à la faveur de la traditionnelle conférence de presse du gouvernement qui a eu lieu le jeudi dernier au Ministère des Affaires Etrangères à Koulouba.

Selon Tièman Hubert Coulibaly, la convocation du collège électoral à l’effet de procéder à l’élection des Conseillers de Cercle, des Régions et du District de Bamako s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l’élection au suffrage universel direct, consacrée par la Loi n°2016-048 du 17 octobre 2016 portant loi électorale.
En effet, les élections communales qui se sont déroulées le 20 novembre 2016 dans un climat sécuritaire perturbé dans plusieurs localités n’ont pas permis le déroulement normal du scrutin dans cinquante-neuf communes.

A en croire le ministre de l’Administration Territoriale, ces élections qui auront lieu le dimanche 17 décembre 2017, pour élire les Conseillers communaux dans ces circonscriptions électorales vise à renouveler les conseils communaux concernés afin de boucler le cycle électoral concernant les communes.

Ainsi, la campagne électorale à l’occasion de l’élection de ces conseils communaux est ouverte le vendredi 1er décembre 2017 00 heure et elle est close le vendredi 15 décembre 2017 à minuit.

Par ailleurs, parmi les régions non opérationnelles, Tièman Hubert Coulibaly a annoncé la création de trois d’entre elle avant la fin de l’année en cours. Le budget de chaque région s’élève à 6 milliards FCFA, a-t-il précisé.

A sa suite, le ministre de l’Economie Numérique et de la Communication Harouna Modibo Touré a expliqué aux journalistes, la création, l’organisation et les modalités de fonctionnement du Comité de Pilotage de Mise en place du Point d’Echange Internet du Mali.

Selon lui, la mise en place du Point d’Echange Internet du Mali permettra entre autres, l’interconnexion directe des réseaux par l’intermédiaire du point d’échange plutôt qu’à travers un ou plusieurs réseaux tiers, la diminution du temps de l’attente des transmissions entre les fournisseurs d’accès à internet et l’ouverture de nouvelles perspectives de croissance et de développement, la réduction des coûts, le gain de temps de la connectivité et l’optimisation de la bande passante à l’international.
Il a aussi indiqué que dans l’optique de maintenir un marché dynamique favorisant l’innovation et une concurrence accrue dans le secteur des télécommunications, le Gouvernement envisage de recruter un 4ème opérateur global de téléphonie.
« L’octroi de la 4ème licence interviendra conformément à la procédure prévue par l’Ordonnance n°2011-023/P-RM du 28 septembre 2011 relative aux télécommunications, aux technologies de l’information et de la communication et ses textes d’application », a-t-il ajouté.

Enfin, le ministre du Commerce, porte-parole du Gouvernement, a informé les hommes de media de l’adopté d’un projet de décret fixant les modalités d’application de la Loi n°2016-001 du 04 février 2016 instituant le système national de métrologie qui permettra de mieux assainir et réglementer le secteur de la métrologie.

Adama DAO

Tjikan du 10 Octobre 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2016 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés