Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossier
Création de la région des Grands Lacs : les communautés accordent leurs violons

Les ressortissants du cercle de Goundam, dans la région de Tombouctou, sont en conclave. En ligne de mire, la création de la région des Grands Lacs.
Plusieurs responsables, cadres, élus, venus de différents horizons ont participé à cette grande rencontre. La délégation de Bamako était composée du chef de la tribu Kel Ansar, Abdoul Majid Ag Mohamed Ahmad dit Nasser, Seck Oumou Sall, maire de Goundam, de l’honorable Oumar Sididjé, député élu à Goundam, et de M. Baba Ould Sidi

Mohamed, maire de Lerneb qui séjourne à Goundam. Ils étaient avec l’ensemble des élus, chefs de tribus, chefs de fractions et villages, imams, notables, leaders d’opinion et responsables de la société civile, dans le cadre d’une rencontre pour la validation et l’adoption du projet de création de la région des Grands Lacs (Goundam).

Plusieurs responsables politiques, des parrains de groupes armés et groupes d’autodéfense de Tombouctou étaient également présents pour échanger sur les nouveaux découpages administratifs. Auparavant, des concertations se sont tenues dans les hameaux de culture et fractions nomades du cercle en vue de la création de nouvelles fractions ou nouveaux villages, voire communes. Le tout avec l’accompagnement des différentes communautés pour une prise en compte effective de la situation des réfugiés et déplacés, qui ne sont pas encore de retour chez eux.
Cette rencontre a débuté hier matin par la présentation du document-projet par ses initiateurs, et a enregistré une participation en qualité et en nombre de l’ensemble des communautés nomades et sédentaires, des communes et villages. Les travaux du 1er jour ont pris fin à 13h. À l’unanimité, le projet a été adopté. Une déclaration appuyée par une pétition signée par les participants sanctionnera la journée de demain.

Au deuxième jour, le problème de sécurité a irrigué les débats, d’autant que plusieurs communes et cercles sont inaccessibles à l’administration en raison de l’insécurité. Les participants ont insisté sur l’aspect sécuritaire de certaines zones afin que les habitants de ces localités ne se sentent pas exclus. Car, il s’agit avant tout de leur quotidien, afin que la vie puisse suivre son cours normal. La rencontre a par ailleurs établi une nouvelle confiance entre les communautés.

À l’issue des travaux, tous les participants ont donné leur accord pour la création de la région des Grands Lacs ou la transformation de Goundam en région. C’est pour cela, qu’en plus de la signature de la pétition qu’ils ont tous signée, ils ont décidé de mettre en place deux commissions de suivi des recommandations de leur rencontre.
La première commission, appelée commission nationale, est composée du chef de la tribu Kel Ansar, Abdoul Majid Ag Mohamed Ahmad dit Nasser, Seck Oumou Sall, maire de Goundam, des honorables députés Oumar Sididjé et Baba Ould Sidi Mohamed. Cette commission doit faire le suivi au niveau national. Alors que la commission locale est composée des maires des 7 communes de Goundam pour poursuivre la sensibilisation des populations et des communautés. Mais surtout, pour rappeler à toutes les rencontres avec les autorités, la volonté de Goundam à devenir une région.

Kassim TRAORE
Le Reporter du 13 Septembre 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés