Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Le Républicain
Lutte contre le paludisme : Mopti, la Venise malienne, s’immunise contre le paludisme

Mopti, la Venise malienne, a abrité le jeudi 10 août 2017 le lancement de la vaste campagne de distribution gratuite de moustiquaires imprégnées d’insecticide longue durée d’Action (MILD). C’était sous la houlette du professeur Samba Ousmane Sow ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique et en présence du représentant de l’USAID-Mali et de PSI Mali Alex K Brown, des ONG et partenaires techniques et financiers ainsi que des autorités administratives et sanitaires de la cinquième région administrative du Mali.

Réel problème de santé publique, le paludisme est responsable de plus d’un million de décès par an parmi lesquels plus de 90% surviennent en Afrique au Sud du Sahara, au Mali, il constitue un problème majeur de santé publique par sa mortalité, sa morbidité et son impact socio-économique, a rappelé le ministre de la santé avant de déclarer que la maladie doit être combattue jusque dans son dernier retranchement dont les femmes et les enfants de moins de 5 ans payent le lourd tribut au Mali.

Le ministre de la santé et de l’hygiène publique le professeur, Samba Ousmane Sow, a noté que selon l’Enquête sur les Indicateurs du Paludisme au Mali (EIPM) réalisée en 2015, que la prévalence du paludisme est de 35,7% au niveau national ; qu’elle est variable suivant les régions mais que la région de Mopti est en tête avec 59,8% révèle-t-il. Le ministre Sow a fait savoir que face à cette situation, le gouvernement du Mali, avec l’appui de ses partenaires au développement, a entrepris l’intégration et la mise en œuvre de stratégies de lutte efficaces qui sont entres autres : la pulvérisation intra domiciliaire qui a démarré dans la région de Mopti depuis le 24 juillet 2017 et couvre 53 aires de santé dans 4 districts sanitaires ; la chimio prévention du paludisme saisonnier chez les enfants de 3 à 59 mois avec la sulfadoxine-pyriméthamine et l’Amodiaquine ; l’utilisation des moustiquaires imprégnées à longue durée d’action. Pour juguler les effets de cette maladie, le gouvernement malien a opté pour cette distribution gratuite de moustiquaires imprégnés à longue durée d’action (MILD) et d’alléger les multiples dégâts de la maladie sur le territoire malien en général et dans la région de Mopti en particulier avec son lot de victimes surtout chez les enfants et les femmes enceintes.

« Pour la couverture de 3 millions 638 258 personnes dénombrées dans la région de Mopti, le fonds mondial a mobilisé 1 million 774 865 moustiquaires imprégnées pour un montant de prés de 4 milliards de francs CFA. A cela il faut ajouter un coût opérationnel de 359 millions 522 358 francs CFA entièrement financé par le fonds mondial. Ainsi, la contribution globale au titre de cette campagne s’élève à envieront 4 milliards 352 millions 968 523 de francs CFA », a indiqué le ministre. Il a invité les populations de la Venise malienne et de toute la région à faire bon usage des moustiquaires imprégnées à longue durée qui leur seront remis afin de booter le paludisme hors de frontières maliennes. Alex K Brown, le représentant de l’USAID-Mali et de PSI, a entamé son speech en rappelant les inlassables efforts déployés par sa structure pour asphyxier la maladie à travers le continent et au Mali. Il a certifié que le paludisme constitue 40% des motifs de consultation dans la région de Mopti. Une des recommandations de l’OMS pour lutter efficacement contre la maladie est la lutte anti-vectorielle, elle se présente sous deux formes principales à savoir : l’utilisation de moustiquaires imprégnées d’insecticide et les pulvérisations d’insecticide et les pulvérisations d’insecticides à effet ramènent à l’intérieur des habitations affirme-t-il. Avant d’ajouter qu’un taux d’utilisation élevé de ces moustiquaires imprégnées est gage de réduction de la maladie dans la région de Mopti. Il a invité les Mopticiens à s’impliquer d’avantage dans la lutte dans le seul but d’en finir avec la maladie.

Quelques familles recensées ont reçus des mains du ministre de la Sante et de l’Hygiène Publique le professeur Samba Sow et d’Alex K Brown de l’USAID-Mali des moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée d’action. Signalons que la campagne couvrira toute la région de Mopti et s’étendra sur 5 jours du 10 au 14 Août 2017 et c’est environ 1,7 million d’unités qui seront dispatchés entre les populations de la troisième région administrative du Mali soit une moustiquaire pour deux personnes.

Moussa Samba Diallo
14 Aout 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés