Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  22 Septembre (hebdo du lundi)
Le ministre de l’Energie et l’Eau dans la Région de Kayes : Le programme présidentiel d’urgences sociales 2017-2020 en marche

Cette visite rentre dans le cadre de la réalisation des promesses présidentielles consistant à mettre un terme au problème d’approvisionnement des populations de la 1ere Région en eau potable et d’électricité

Le ministre de l’Energie et de l’Eau, Malick Alhousseini accompagné d’une très forte délégation composée des membres de son cabinet, des directeurs nationaux et des grands techniciens du secteur de l’eau et de l’énergie a effectué du 5 au 7 août un visite de travail dans la Région de Kayes.

La visite dans le cadre de la mise en œuvre du programme présidentiel d’urgences sociales 2017-2020. Quatre localités étaient concernées par cette visite ministérielle : Koniakary, Yélimané, Kayes et Bafoulabé.

Arrivés dans la matinée du samedi 5 août à Koniakary, le ministre et sa délégation ont reçu un accueil des grands jours de la part de la population de cette localité sortie massivement pour témoigner de son engouement vis à vis de ce geste présidentiel. Cette première étape de la visite du ministre Malick Alhousseini s’inscrivait dans le cadre du lancement officiel des travaux de réhabilitation de 8 centres d’adduction d’eau potable (AEP) dans la région de Kayes. Celle-ci est elle-même inscrite dans les travaux d’extension-réhabilitation du projet « mobilisation des ressources en eau-réalisation d’adduction d’eau potable et assainissement dans les centres ruraux et semi urbains en 1ere, 2ème et 5ème régions ».

Ce projet lancé par le ministre Malick Alhousseini est cofinancé par le Mali et la République Fédérale d’Allemagne, à travers la KFW qui y a consenti 87 % des 21 milliards de son coût. Il consiste, entre autres, en la réalisation de 423 forages dont 235 forages positifs avec un débit supérieur ou égal à 5 m3/h dans la région de Koulikoro ; la réalisation de 10 systèmes d’adduction d’eau potable dans la région de Mopti ; la réhabilitation d’anciens centres dont 20 dans la région de Koulikoro, 3 dans la région de Mopti et 8 dans la région de Kayes ; la réalisation de 200 latrines publiques dans les centres de santé, écoles, marchés dans la région de Koulikoro et Mopti ; la réalisation de 1300 latrines familiales et 1 000 puisards dans les régions de Koulikoro et Mopti ; la formation sur la gestion partagée de l’eau impliquant les collectivités locales, les opérateurs privés ou associatifs, l’Etat et les usagers. Les travaux sont confiés à l’entreprise AGIRE. Après avoir donné le coup d’envoi du projet, le ministre a posé l’un des premiers tuyaux de ces installations. Au nom des 15 000 âmes de Koniakary, le maire de la commune urbaine, Bassirou Bane tout comme le chef de village, Mamay Dia ont chacun tour à tour remercié le président de la République à travers Malick Alhousseini, ainsi que la coopération allemande pour ce geste hautement important pour les populations de la commune. Le ministre avant de quitter les lieux a instruit à l’entreprise AGIRE de s’en tenir au respect des clauses des engagements contractuel.

Après Koniakary, la délégation ministérielle s’est rendue le lendemain 6 août à Yélimané pour réaliser une autre promesse présidentielle, celle d’inaugurer la centrale thermique de cette ville soninké. A cette occasion, les populations de la commune de Guidimé ont accueilli le ministre et sa suite dans une véritable atmosphère de fête. L’évènement a réuni dans la cour de la coopération Montreuil Yélimané toutes les autorités politiques et coutumières de localité. Du représentant du gouverneur de Kayes, Mamadou Seydou Diarra au tonitruant député Mamadou Awa Gassama Diaby, en passant par le chef de village, Barka Traoré, du maire Soumaila Kandé Diakité, du président de l’Association pour le développement de Yélimané.

Rappelons que le ministre de l’Energie, à l’occasion de sa mission d’appréciation du 12 mars avait fait passer la gestion du service public de l’eau et d’électricité respectivement à la SOMAGEP et la SOMAPEP et à EDM. C’est alors que le ministre Malick Alhouseini, sur instruction du président de la République, a promis de doter Yélimané une central thermique répondant aux besoins de cette population. Cette journée du 6 août, est donc la réalisation de cette promesse, un vœu combien cher aux populations du Guidimé, du Diafounou, du Kaniaga et de Tringa.

L’EDM a doté Yélimané d’une centrale disposant de 4 groupes avec une puissance installée de 1440 kW dont 980 kW exploitables. Il a été procédé des travaux de réhabilitations avec l’installation et le raccordement de deux groupes électrogènes de 630 kVA chacun. Il s’agit de la réalisation d’un poste élévation d’une puissance de 1000 kVA et la réhabilitation de 300 mètres de réseau basse tension avec 50 foyers lumineux, afin d’évacuer de l’énergie produite

A partir de cette date, la ville est alimentée directement en basse tension 400 kV à partir de la centrale thermique et un réseau sous tension de 359 abonnements en compteur à prépaiement « ISAGO » et 30 abonnements administratifs en compteurs conventionnels.

Dans le cadre du renforcement et de création du réseau moyenne tension de Yélimané, la société EDM a confié à l’entreprise EOK la réalisation de 1638 mètres de ligne moyenne tension, la création de 03 postes de transformation, la réalisation de 13550 mètres de ligne basse tension et la pose de 60 foyers lumineux, le tout pour un montant de 120 194 364 F CFA.

Tout ce bonheur apporté par le ministre de l’Energie et de l’Eau n’a pas laissé les populations de Yélimané indifférentes. A leur nom, le chef de village Barka Traoré à l’image des autres autorités locales, après avoir relaté tout le bien que cette centrale va apporter à Yélimané et environ, a élevé Malick Alhousseini au titre de citoyen d’honneur de Yélimané, avec une promesse de terrain et un gros mouton.
La visite de la délégation ministérielle s’est poursuivie au niveau des installations de la SOMAGEP à Kayes ville et celles (SOMAGEP EDM) de Bafoulabé.

Mohamed Naman Keita

10 Aout 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2016 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés