Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Sur le fil de l’actu...
Emploi et formation professionnelle : Une nouvelle feuille de route présentée aux PTF

Le ministre Ben Kattra a rencontré hier les partenaires techniques et financiers pour un échange autour de la nouvelle feuille de route. C’était au Maeva Palace.

Aux termes de la revue politique du CREDD au mois de juin à l’hôtel El Farouk, le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Maouloud Ben Kattra a rencontré mardi à Maeva Palace des PTF pour des échanges sur une feuille de route de l’emploi des jeunes à l’horizon 2018. Ce plan d’action est bâti sur autour des 12 recommandations. Il se fixe comme objectif, entre autres, d’améliorer la gouvernance du marché de l’emploi ; renforcer les actions de promotion et de création d’emplois à travers la promotion des activités génératrices de revenus, le soutien aux micros et petites entreprises, la promotion d’emploi des jeunes, féminin ainsi que l’insertion des migrants. Il va permettre également d’améliorer la qualité de la formation professionnelle continue, qualifiante et par apprentissage ; renforcer les capacités des ressources humaines. Le coût de réalisation du présent plan est estimé à 9,3 milliards de F CFA.

Selon le ministre Ben Kattra, l’emploi s’est imposé au cours de ces dernières années comme une préoccupation centrale dans tous les pays quel que soit le niveau de développement. Il a rassuré que son département a engagé une série de rencontres avec les départements ministériels opérateurs du Prodefpe ajoutant que la nouvelle feuille de route établira un lien étroit avec deux fondamentaux, en particulier le Cadre stratégique pour la relance et le développement durable.

Il a renouvelé ses remerciements aux PTF pour leur accompagnement constant. Avant cette rencontre d’échanges, plusieurs ministères affichaient des résultats mitigés. Ce qui a poussé les titulaires de ces départements à justifier leur manquement. C’est le cas de Tiéna Coulibaly, ministre de la Défense, Mohamed Ag Erlaf, ministre de l’Education nationale, de leur homologue de la Justice, Mamadou I. Konaté ou encore le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Maouloud Ben Kattra, qui a demandé du financement supplémentaire pour pouvoir achever la création des 200 000 emplois promis par le président de la République. Il a affirmé que son département a été victime de sa fusion avec le département de la Jeunesse et de la Construction citoyenne jusqu’à une époque récente.

Adama Diabaté
Stagiaire
Du 12 Juillet 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés