Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Autres Actus
Chantier de régulation du service audiovisuel au Mali : La HAC ferme 47 radios non autorisées

La HAC ferme 47 radios non autorisées et retire 234 fréquences non exploitées !
« Groupe Liberté TV, Africabble TV, Canal+ et Radio Méditerranéen Internationale », ces organes de communication de droit malien et international ont signé avec la HAC (la Haute Autorité de la Communication) une convention le lundi dernier dans l’après-midi à l’hôtel Radisson Blue de Bamako. Cette signature de convention autorise désormais officiellement ces organes de communication de diffuser au Mali. L’évènement présidé par Fodié Touré président de la HAC a enregistré la présence de plusieurs autres personnalités du monde de l’audiovisuel.

Le domaine de la Communication au Mali est bien engagé sur le terrain de la régulation. Cela depuis la création de la HAC, dont les membres ont pris fonction il y’a plus d’une année de cela. La preuve de cette nouvelle dynamique a été encore donnée lundi, en marge de la signature de convention entre la HAC et certains organes de diffusion et de rediffusion des programmes télé et de radio, il fut lancé l’appel à candidature de la procédure de mise en conformité des radios privées émettant sur la base d’arrêté interministériel ou d’autorisations provisoires. Idem pour l’établissement et l’exploitation des radios et de télévisions privées. De même que le lancement de l’appel à candidature ou l’établissement et l’exploitation des services privés d’audiovisuels.

D’entrée de jeu Fodié Touré dira que cette signature de convention est la mise en œuvre d’une mesure prise par la HAC à l’issue de sa session ordinaire de 2016 afin d’autoriser quatre services de communications audiovisuelles exerçant dans la légalité au Mali. Il s’agit de deux chaines de télévision de droit malien (Groupe Liberté TV et Africable) et de deux chaines de distribution de programmes (CANAL+ et Radio méditerranéen International). Il donnera l’assurance que ce processus va s’étendre sur plusieurs mois.

Dans le cadre de la mise en conformité au cadre législatif et règlementaire de service privé de communication audiovisuelle, dit-il, la Haute Autorité de la Communication s’est fixée des objectifs précis qu’elle a insérés dans un programme d’activités s’étalant sur le second semestre de l’année 2017 et le début de l’année 2018.

Selon lui, la mise en conformité concernera les services privés de radio qui exercent conformément aux textes. Il s’agit de 387 radios qui émettent sur la base d’arrêté interministériel et de 94 radios qui émettent sur la base d’autorisations provisoires. « Pour ce faire il sera accordé aux premières un délai de 06 mois et aux secondes quatre mois » a-t-il déclaré. Avant d’inviter les promoteurs des radios concernées à enlever les dossiers auprès du secrétariat de la HAC.

En outre il dira que cette signature devrait être suivie à compter du mardi 13 juin 2017 du lancement de l’appel à candidature pour l’établissement et l’exploitation de 57 radios privées sur toute l’étendue du territoire. Ces radios seront reparties de façon suivante : cinq dans le district de Bamako, deux dans chaque capitale régionale et une dans chaque cercle. A lui d’ajouter que les dossiers relatifs à l’appel à candidature des services audiovisuels seront disponibles aupr Juin ès du secrétariat de la HAC à partir du 13 juin 2017 pour les radios et les sociétés de diffusions et à partir du 13 juillet pour les télévisions.
Par ailleurs, Fodié Touré révélera que cette cérémonie coïncide avec la fin des travaux de la 1ère session ordinaire de la HAC au titre de l’année 2017. L’importance des points inscrits à son ordre du jour a nécessité la tenue immédiate d’une session extraordinaire.

Faut-il le signaler, la Haute Autorité de la Communication a conduit en son terme le retrait de service aux 47 radios émettant sans autorisation, ainsi que le retrait de plus de 234 fréquences autorisées mais non exploitées.

Par Moïse Keïta

Le Sursaut du 19 Juin 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2016 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés