Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Situation du pays
Tombouctou : Les menaces du colonel Abbass

A Tombouctou, dans la cité des 333 saints, le blocage pour la mise en place des autorités intérimaires demeure. En effet, si à Taoudenit, le MAA, qui occupait les check point de la ville mystérieuse, a accepté de les libérer pour faciliter les pourparlers, à Tombouctou, le congrès pour la justice dans l’Azawad (CJA) maintient la pression avec armes et bagages. Il faut préciser que c’est suite à l’heureuse initiative du gouverneur de Taoudenit, Dr Abdou Alkady, que les protagonistes cette nouvelle région du nord-est du Mali se sont mis autour d’une table pour convenir de la libération de check points au profit de l’armée malienne. Pour autant, les contestataires n’ont pas renoncé à leur revendication qui consiste à récuser la nomination du président de l’autorité intérimaire de Taoudénit, Hamoudi Sidi Ahmed Ag Adda.

Quant à Tombouctou, le CJA n’a pas bougé d’un iota. Son porte-parole, le colonel Abbass multiplie la pression à travers la presse internationale et exige que les doléances de son organisation (intégration dans toutes les instances du processus de paix) soient prises en compte. Le cas contraire, il menace de changer « le cours des évènements ». En clair, le colonel est dans une stratégie de chantage, à savoir, attaquer Tombouctou au cas où il n’aurait pas satisfaction. Cette menace peu digne du processus de paix en cours doit être sérieusement prise en compte, à la fois par le gouvernement malien et la MINUSMA. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le processus de mise en place des autorités intérimaires est bloqué par des groupes armés, au vu et au su de la communauté internationale, laquelle garde toujours un silence assourdissant.

A suivre
C.T.

Le 22 Septembre du 13 Mars 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2016 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés