Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Situation du pays
L’Installation des autorités intérimaires cale : Tombouctou vers un carnage des civils

Des tirs ont empêché la tenue de l’investiture des autorités intérimaires lundi dernier. Deux manifestations sont prévues ce vendredi.

Ce vendredi 10 mars, il y aura deux marches à Tombouctou. L’une partira vers l’aéroport, l’autre vers l’Assemblée régionale. Des manifestations auxquelles devraient participer une partie de la société civile qui a pris fait et cause pour le Congrès pour la justice dans l’Azawad (CJA). Le CJA s’oppose à l’installation des autorités intérimaires. Malgré les discussions avec le gouvernement, la situation reste toujours dans l’impasse et au point mort.
Selon nos sources, le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Réforme de l’Etat, Mohamed Ag Erlaf, a cédé sur toutes les doléances relatives à la représentation du groupe armé dans les commissions, et a même proposé des postes de conseillers spéciaux au niveau des autorités intérimaires.

Et la même source d’indiquer que le CJA n’en démord pas. Il veut un élu au sein même de ces autorités pour l’organisation de cette région. Le président de la République du Mali pourrait abroger par décret les nominations précédentes et procéder à de nouvelles.

Adama Diabaté
(stagiaire)

L’Indicateur du Renouveau du 10 Mars 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2016 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés