Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Situation du pays
Insécurité au Mali : Soumana Sako invite « à concrétiser dans les plus brefs délais » la force Conjointe du G5 Sahel

Au mois de février dernier, Bamako, la capitale malienne a abrité un sommet extraordinaire du G5 Sahel. Conscients de la situation sécuritaire préoccupante dans la région du Sahel et convaincus que la lutte contre le terrorisme ne peut être efficace que dans une approche globale concertée et coordonnée, les cinq chefs d’Etats du Sahel, ont donc, décidé de la mise en place immédiate de la Force Conjointe du G5 Sahel, conformément à l’option I, à court terme, et l’option II, à moyen et long terme. Ladite Force Conjointe aura pour mandat de lutter contre le terrorisme et le crime transnational organisé. Un mois déjà, cette force conjointe n’est toujours pas visible sur le terrain. Et, les actes terroristes s’amplifient du jour au jour. Au regard de tout ceci, la CNAS Faso Hèrè, le parti de l’ancien Premier ministre, Soumana Sako invite les décideurs à la concrétisation de l’initiative du G5-Sahel dans un plus bref délai.

Dimanche 5 mars 2017, au Mali, la position des FAMA (Forces armées maliennes) à Boulkessi, dans le cercle de Douentza (région de Mopti) a été la cible d’une attaque terroriste. Le bilan fait état de 11 morts, 5 blessés et des dégâts matériels importants.

Le lendemain, lundi 6 mars 2017 au Niger, Cinq gendarmes nigériens ont été tués et un autre grièvement blessé, au cours d’une attaque “d’éléments terroristes” dans la région de Tillabéri dans l’ouest nigérien, proche du Mali et du Burkina Faso, selon un bilan publié dans la soirée par l’armée nigérienne. Au regard de la recrudescence de ces attaques terroristes dans le sahel, la CNAS-Faso Hèrè (Convention Nationale pour une Afrique Solidaire), le parti de l’ex premier ministre du Mali, Soumana Sako a non seulement condamné l’attaque de Boulkessi, mais aussi, invité les décideurs à la concrétisation, dans un plus bref délai, de l’initiative du G5-Sahel.

Dans un communiqué de presse, signé le 6 mars 2017, déposé à notre rédaction, le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè (Convention Nationale pour une Afrique Solidaire) condamne avec la dernière rigueur l’attaque terroriste perpétrée dans les premières heures du dimanche 5 mars 2017 contre une position de l’Armée nationale à Boulkessi non loin de la frontière avec le Burkina Faso.

Tout en souhaitant prompt rétablissement aux blessés, il adresse ses condoléances les plus émues aux familles des victimes ainsi qu’à l’ensemble des Forces Armées et de Sécurité de notre pays. « L’initiative du G5-Sahel est certes à saluer et à concrétiser dans les plus brefs délais, mais elle n’aura d’effet réel que si elle s’appuie sur des Forces Armées nationales solides, bien formées, encadrées, renseignées, équipées et motivées travaillant en parfaite symbiose avec les populations locales pour assurer la sécurité des personnes et des biens », souligne le parti de l’ancien premier ministre, Soumana Sako.

Enfin, le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè demande, à nouveau, aux pouvoirs publics de renforcer l’arsenal sécuritaire et juridique contre l’apologie du terrorisme et la rébellion armée afin de mettre en échec les manœuvres criminelles de la nébuleuse de terroristes, de bandes séparatistes et autres narco trafiquants écumant de nombreuses zones du Mali et n’épargnant pas des pays voisins.

Aguibou Sogodogo

Le Républicain du 08 Mars 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2016 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés