Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossier
Employabilité des jeunes arabophones : La réponse par la CEFORMA

Le ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle a animé, le vendredi 23 décembre 2013, dans ses locaux, une conférence de presse visant à faire le point sur les actions du Comité de suivi du rapport de l’atelier de validation du document relatif à l’emploi et à la formation professionnelle des diplômés et formés en langue arabe.

Ladite conférence était animée par la Directrice nationale de l’Emploi, Mme DICKO Fatoumata Abdourahmane DICKO, qui avait à ses côtés le Président dudit Comité, en la personne du chef de Cabinet du Ministre, le Dr Mamadou TEMBELY.

Ce dernier a salué les journalistes pour leur présence à cette conférence et pour l’intérêt qu’ils portent à la problématique de l’emploi des jeunes arabophones, avant de passer la parole à la principale conférencière, Mme DICKO, pour ses propos liminaires.

Il a créé, sous l’autorité du ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, une Cellule d’appui à l’Emploi et à la Formation professionnelle des diplômés et formés en langue arabe, dénommée CEFORMA », a souligné Mme DICKO, avant d’indiquer la mission qui est assignée à ladite Cellule, celle d’entreprendre toute action appropriée visant à renforcer l’employabilité des diplômés et formés en langue arable.
La Cellule a six (06) principales missions, a-t-elle fait savoir aux journalistes, c’est-à-dire : mettre en œuvre toute initiative concourant à l’amélioration de l’éducation, de la formation professionnelle et de l’insertion professionnelle des diplômés et formés en langue arable au Mali ; élaborer et mettre en œuvre un programme annuel d’activités ; effectuer, à la demande du ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle ou conformément à son programme annuel d’activités, des actions d’information et de sensibilisation sur les stratégies et politiques nationales d’emploi et de formation professionnelle ; mener des actions de plaidoyer visant à renforcer l’employabilité des diplômés et formés en langue arabe auprès des partenaires techniques et financiers ; produire annuellement un rapport d’activités assorti de recommandations à l’attention du ministre en charge de l’Emploi ; assurer la diffusion des rapports produits. 

En plus d’être rattachée à la Direction nationale de l’Emploi et d’être dirigée par un Coordinateur nommé par décision du Ministre sur proposition du Directeur national de l’Emploi, la Cellule comprend quatre (04) bureaux avec des chefs de bureaux y correspondants : accueil et infirmation, formation professionnelle, insertion professionnelle et entreprenariat.

Les frais liés au fonctionnement de la Cellule sont à la charge du Budget national, avec la possibilité de bénéficier de dons et appuis de toute nature des Partenaires techniques et financiers, a tenu à préciser la principale conférencière pour souligner l’appropriation du projet par le Gouvernement à travers le ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle.
Ce n’est pas une question de religion, ni de discrimination, encore moins d’exclusivité d’un groupement associatif quelconque même si l’Union nationale des Jeunes musulmans du Mali (UJMA) est à l’origine de ce projet, a insisté la Conférencière, dont les propos ont été appuyés par le Président de l’UJMA, M. Macky BAH.

Le Chef de Cabinet du Ministre, le Dr TEMBELY, a abondé dans le même sens, après avoir noté l’intérêt même pour notre pays à prendre à bras le corps cette problématique des jeunes arabophones dans le but de leur éviter de succomber aux sirènes des prosélytes extrémistes et autres marchands d’illusions qui écument toute la bande sahélienne, si ce n’est la planète entière, avec les désastres qui s’en suivent : morts et désolations à longueur de journée, partout et nulle part.

Le Matinal du 27 Décembre 2016

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés