Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Presse
Terrorisme : L’UA craint l’arrivée de plus de 2000 combattants de l’EI au nord du Mali

Ils seraient entre 2000 et 2500 combattants dans les rangs de l’Etat islamique à avoir déjà rejoint l’Afrique après avoir déserté leurs postes. Plusieurs milliers d’autres convergent vers le Sahel et le Maghreb, donnant des sueurs froides aux services de sécurité dans la région. Ces combattants pourraient chercher à implanter de nouvelles bases sur le continent.

Selon le commissaire à la paix et à la sécurité de l’Union africaine, Smaïl Chergui, un certain nombre de terroristes armés en provenance du Yémen sont déjà arrivés en Somalie. De nombreux jihadistes étrangers en déroute désertent massivement les rangs de Daech en Syrie et en Irak pour regagner leurs pays d’origine.

"Nous enregistrons aujourd’hui l’élargissement du champ d’action des groupes terroristes au nord du Mali et dans des pays du voisinage, mais l’arrivée des éléments terroristes armés étrangers dans la région du Sahel complique davantage la situation, a-t-il averti, lors de la réunion annuelle du Centre africain d’études et de recherche sur le terrorisme (CAERT) qui vient de se tenir en Algérie.

Le Sahel réclame plus de moyens à ses partenaires
Face à la menace, le groupe du G5 Sahel qui regroupe le Burkina Faso, le Niger, le Tchad, le Mali et la Mauritanie réclame de l’aide à ses partenaires. Une enveloppe de 10 milliards d’euros pour sa stratégie globale de défense et de développement.

"Aucun Etat du Sahel, dont les pays sont immenses par leurs étendues, ne peut faire face individuellement à cette menace terroriste", souligne Najim El hadj Mohamed, secrétaire permanent du G5 Sahel.
La région souhaite mettre en place cinq groupes d’intervention rapide et travailler en étroite coopération avec les puissances occidentales engagées dans la lutte contre le terrorisme.

Les experts sont unanimes, c’est un problème qui va durer des années. Pour eux, la dissémination de ces terroristes dans leurs pays d’origine fait planer une menace plus lourde encore. Celle de voir ces jihadistes exporter dans de nombreux pays leurs maquis et leur idéologie radicale.

Avec Fr.INFO

L’Indicateur du Renouveau du 23 Décembre 2016

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2016 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés