Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Le Débat
2ème session du haut conseil des collectivités : Des dossiers brûlants passés au peigne fin

Après un mois d’échanges et de réflexion fructueux entre les conseillers nationaux, les travaux de la 2e session ordinaire du Haut conseil des collectivités (HCC), au titre de l’année 2016, ont pris fin le mardi 6 décembre 2016. Durant cette session, plusieurs questions brûlantes de la nation et de l’institution ont été évoquées, notamment le plan d’action gouvernemental de transfert des compétences et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales, et la relecture du règlement intérieur de l’institution.

La cérémonie de clôture était présidée par l’honorable Mamadou Satiqui Diakité, président du HCC. Les présidents des institutions de la République et les membres du gouvernement étaient également présents.

Officiellement lancée le 07 novembre dernier, la 2e session ordinaire du HCC, au titre de l’année 2016, a été marquée par des débats nourris et francs entre les conseillers autour des différents dossiers soumis à leur analyse. Elle a été aussi un espace d’écoute animé par des spécialistes des départements sectoriels, sur le plan d’action gouvernemental de transfert des compétences et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales.

Durant la session, les conseillers ont proposé un projet de loi relatif au cadre juridique des conventions locales sur la gestion des ressources naturelles. Ils ont également procédé à la relecture du règlement intérieur pour tenir compte des recommandations faites par la section des comptes de la cour suprême lors de sa dernière mission d’inspection et de contrôle. La problématique de l’opérationnalisation des nouvelles régions (enjeux, défis et perspectives) ; la problématique de la mendicité dans les rues et places publiques au Mali (enjeux, défis et perspectives) ont été aussi débattues en plénière.

Pour le président du Haut conseil des collectivités (HCC), cette session offre l’opportunité de revenir sur un sujet qui intéresse particulièrement la vie des collectivités, notamment l’orpaillage. « Nous avions à l’ouverture de la première de la session du Haut conseil des collectivités, en mai dernier, fait part de notre inquiétude quant à la ruée des jeunes ruraux et citadins vers les zones d’orpaillage, délaissant les travaux champêtres en pleine saison des pluies. La réaction du gouvernement ayant consisté en la fermeture de ces sites durant toute la période hivernale a été bien accueillie au niveau de nos collectivités. Cette activité, mieux organisée, pourrait être un créneau porteur pour toutes les collectivités territoriales du Mali, et notamment pour celles sur le territoire desquelles elle se déroule. À ce niveau, nous demandons au gouvernement de bien vouloir appuyer les collectivités pour sa meilleure gestion », a-t-il déclaré.
Selon Mamadou Satiqui Diakité, cette deuxième session du HCC se tient au moment où le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, entame de la plus belle manière la deuxième phase de son message de campagne « pour le bonheur des Maliens », à travers la réalisation de certaines infrastructures. « Parmi celles-ci, je citerai la station compacte de production d’eau potable de Kalabancoro, qui permettra d’assurer la desserte en eau potable des localités de Kabala, Kalabancoro, Tiébanii, et de la commune V du district de Bamako. La remise de vaccins et d’équipements à l’occasion du lancement de la campagne de vaccination du cheptel est aussi une preuve de la volonté du Président de la République, de développer un secteur économique de premier ordre, celui de l’élevage. Le lancement de la construction et du bitumage de la route Zantiébougou-Kolondièba-frontière ivoirienne, est aussi un acte de concrétisation du projet présidentiel, toujours pour le bonheur des Maliens. Inchallah en 2018, cette route facilitera le déplacement des personnes et des biens, en mettant fin à toutes les difficultés qu’on vit sur ce tronçon ».

Le président du HCC a par ailleurs félicité le gouvernement pour le choix et la nomination des présidents de la Commission Nationale de Désarmement, Démobilisation, Réintégration et de la Commission Intégration des anciens combattants. Selon lui, ces actes constituent un signal fort et un pas de géant dans le respect de ses engagements dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation, issu du processus d’Alger. Il s’est également réjoui de la bonne tenue des élections communales sur la majeure partie du territoire, dans un contexte peu favorable.

Wassolo

Du 13 Décembre 2016

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés