Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  A lire !
Communales en Commune II : Quinzambougou proteste la victoire de la liste RPM-Codem

Dès l’annonce de la victoire provisoire de la liste RPM-Codem en Commune II, certains jeunes du quartier de Quinzambougou ont contesté les résultats en manifestant cet après midi. Ils estiment que leurs voix ont été manipulées.

A l’issue du scrutin de dimanche dernier, c’est l’alliance RPM-Codem qui est arrivé en tête avec 7672 voix, suivie de l’Adema-Pasj seule sur sa liste avec 4127 voix et vient en troisième position, l’alliance URD-Jaama/FARE Anka Wuli-PARENA avec 3037 voix. Mais, c’est résultats sont contestés par certains jeunes de la Commune notamment ceux de Quinzambougou. Ils ont manifesté leur colère cet après midi aux alentours de 17H dans le quartier en organisant une marche spontanée.

Selon Moussa Berthé, un manifestant, les deux partis qui sont arrivés en tête ne sont plus aimés dans la Commune. Il explique que le scrutin a été manipulé par certains cadres du Rassemblement pour le Mali et ceux de la Convergence pour le développement du Mali.

Il accuse même le fils du président, l’honorable Karim Keita et l’honorable Hady Niangadou d’avoir orchestré cette fraude en Commune II. « Nous n’allons pas nous laisser faire. Il y avait quelques bureaux fictifs ici. C’est ce qui a permis à cette liste de passer. Nous continuerons à manifester notre colère », précise Mariam Touré.

Pour disperser les manifestants, des renforts du 3e arrondissement et du Groupement mobile de sécurité (GMS) sont venus sécuriser les lieux, étant proche de la maison paternelle de la Première dame, Mme Keita Aminata Maiga.

Selon certaines sources, ces manifestants voulaient s’en prendre à cette famille. Mais, explique une source policière, ils n’ont pu accéder à la grande famille de la Première dame. Néanmoins quelques pneus et des sachets plastiques ont été brûlés avant que les manifestants ne soient dispersés par les forces de l’ordre.

Officiellement, en Commune II, il y avait 239 bureaux de vote et 116054 électeurs dont 51247 femmes, 21 partis étaient en course avec 11 listes. En attendant l’officialisation de ces résultats provisoires par les autorités, les manifestants promettent de revenir à la charge pour renverser la tendance.

Sory I. Konaté

22 Novembre 2016
©AFRIBONE

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2016 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés