Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossiers
EDM-SA dans une situation financiere difficile : Un manque à gagner estimé à plusieurs milliard de FCFA !

Les responsables de l’intersyndicale de l’énergie du Mali (EDM-SA), ont tenu une assemblée extraordinaire, le mardi 15novembre, dans la cour de leur direction, sise au quartier du fleuve. Cette rencontre avait pour objectifs d’informer sur le problème des tarifs, une situation, selon eux, qui tue à petit feu l’EDM-SA, à cause des déficits de trésorerie et de la mauvaise gouvernance de la société à travers des changements intempestifs de dirigeants.

Au cours de cette conférence, on notait la présence entre autres du directeur générale actuel, Dramane Coulibaly, du secrétaire générale du syndicat national de la construction civile, des mines et de l’énergie (SYNACOME), Baba Dao, du secrétaire général du syndicat unique des travailleurs de l’eau et de l’électricité (SUTEELEC), Abdoulaye Cissé et beaucoup d’autres responsables du secteur concerné.

L’occasion fut opportune, pour l’intersyndicale EDMA-SA, d’étayer de long en large les sujets majeurs relatifs à la vie de la société et aux conditions des travailleurs.
Concernant les tarifs, d’après les intervenants, depuis plusieurs années l’électricité est vendue à un coût nettement inférieur à son coût de production. Pour preuve, affirment-ils, en 2015 le coût moyen de production de l’électricité a été estimé à 115F CFA le KWh alors que pour la même période de 2015, le prix de vente était évalué environ à 99F CFA le KWh. Toute chose qui occasionne évidemment du manque à gagner de plusieurs milliards, un gap que l’Etat tente de combler en accordant annuellement à EDM-SA une subvention.

Cette subvention, toujours d’après leur déclaration, ne couvre qu’une partie du déficit occasionné, surtout lorsqu’on sait que la production thermique représente plus de la moitié de la production totale d’électricité et que les charges allouées à l’achat de carburant sont estimées à plus de 60 milliards de FCFA l’an. Avec la précision que cette charge représente l’essentiel de la charge totale d’exploitation de la société.
En s’exprimant sur le point de la lutte contre les comportements, le secrétaire général du SYNACOME, Baba Dao, invitera ses camarades à tourner le dos aux mauvais comportements qui selon lui, ne peuvent que contribuer à un naufrage collectif : celui des agents et de la société.

« Que chacun et chacune à quelque niveau que ce soit, travaille sans relâche de sorte que nous soyons fiers partout et devant tous ceux qui voudront jeter le discrédit sur la moralité des travailleurs d’EDM-SA » a-t-il déclaré. Avant d’inviter les dirigeants de l’entreprise d’être des modèles d’inspiration pour leurs subordonnés.
Changement intempestif de directeur, source de déstabilisation de la société EDMA-SA

Selon le secrétaire général de SUTEELEC, Abdoulaye Cissé, les changements de directeurs généraux pour des raisons politiques, ne donnent absolument aucune chance à la société de faire des résultats probants, puisqu’ à chaque réaménagement ministériel : « Chaque ministre vient avec son directeur » a- t-il déclaré. Avant de laisser entendre que c’est l’Etat, lui-même qui contribue à la déstabilisation de la société EDM-SA.

Pour preuve, le porte-parole de l’intersyndicale, Baba Cissé, dira la direction de l’EDM-SA a connu en l’espace de quatre ans, de 2012-2016, quatre directeurs généraux.

Par ailleurs, les responsables de l’intersyndicale ont exprimé fortement leur volontés de soutenir leur nouveau D.G, Dramane Coulibaly, pour un meilleur résultat, tout en interpellant les plus hautes autorités, en charge des affaires d’électricité de sursoir à leur pratique qui consiste à procéder à des changements de directeurs, prématurément.

Pour sa part, l’actuel directeur général, Dramane Coulibaly, a cadré les débats en ces termes : « Je ne suis pas là pour un mandat, mais pour un résultat ».
Pour le DG, l’heure n’est plus à des discussions stériles, ni à des quêtes d’intérêts individuels, mais surtout à l’union et au don de soi, pour que les objectifs qui leurs ont été assignés soient atteints à travers le concours de tous. « C’est un grand plaisir pour moi d’accepter ce défi et de le relever avec vous » a-t-il affirmé.
En se prononçant, sur la situation de changement permanent à la tête de l’EDM, M. Coulibaly expliquera que tout tient à une question d’atteinte des objectifs. « Si les objectifs ne sont pas atteints, il y aura toujours des relèvements » déclare-t-il avant de dire que cela va de soi et que l’atteinte des objectifs passe impérativement par la cohésion.

Par Moïse Keïta

Le Sursaut du 21 Novembre 2016

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2016 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés