Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossiers
Elections Communales d’hier : Le système d’identification des bureaux de vote a foiré !

Reportées à quatre reprises, les élections communales ont eu lieu hier dimanche 20 novembre, mais pas sur l’ensemble du territoire national et non sans difficultés, surtout pour de nombreux électeurs. Dont la plupart n’ont pas pu identifier.

Après les élections présidentielle et législative tenues en 2013, les Maliens ont été de nouveau invités, le dimanche 20 novembre dernier, aux urnes pour renouveler le mandat des élus locaux, les maires. Une élection qui intervient après une série de reports et de moult tractations entre le gouvernement, les partis politiques de la majorité, ceux de l’opposition et certains groupes armés hostiles à la tenue desdites élections.

Cependant dans plusieurs localités du nord et du centre du pays, les fauteurs de troubles ont brûlé les matériels électoraux et empêché la tenue des élections dans lesdites localités. Et ce malgré, le dispositif sécuritaire déployé sur le terrain par le gouvernement et ses partenaires.

En outre dans la capitale, Bamako comme sur une grande partie du territoire, le scrutin s’est déroulé dans le calme, mais pas sans difficultés. Car dans plusieurs centres de vote, certains électeurs ont eu d’énormes difficultés pour identifier leur bureau de vote. En cause, le retard accusé par les autorités publiques dans l’affichage des listes des inscrits et des bureaux de vote, du coup les électeurs n’avaient d’autre choix que d’attendre le jour J du vote pour chercher à connaitre leur centre et bureau de vote. Beaucoup comptait sur le dispositif de SMS, mis en place par la DGE, le MATDRE et ses partenaires pour permettre aux électeurs d’identifier facilement leurs bureaux de vote. Cependant, ce système, pour une fois s’est avéré peu efficace face à la grande demande. Aux environs de 9h 30 déjà, le système était saturé et les électeurs qui y faisaient recours ne recevaient pas de réponse à leurs SMS. De nombreux agents déployés dans les centre de vote constataient des défaillances dues au réseau ou au manque de charge de la batterie de leur ordinateur.
Toute chose qui a engendré des attroupements et des longues files d’attente dans les grands centres de vote des différentes Communes du District de Bamako.

Le malheur en a été aussi que dans les petits centres (de moindre taille en termes de nombre d’électeurs), ce dispositif n’existait pas. Tel est le cas, à Kalaban Coura, en Commune V du District de Bamako, au centre de vote du groupe scolaire ‘’Niéta’’ où la candidate de l’ADEMA PASJ, Mme Katilé Hadiaratou Sène et son époux Yacouba Katilé ont voté. Cependant si ces derniers n’ont pas eu de difficultés pour retrouver leur bureau de vote, tel n’a pas été le cas pour beaucoup d’autres électeurs, dont certains ont dû rebroussé chemin après avoir cherché sans succès, leur bureau de vote. Dure épreuve pour les personnes de troisième âge et une partie des électeurs ne sachant ni lire ni écrire.

A notre présence, un sexagénaire et sa compagne, après avoir fait le tour des bureaux de vote, sans retrouver leur nom, décident de rentrer à la maison. Tandis que d’autres électeurs confrontés aux mêmes difficultés s’impatientent dans l’espoir de recevoir la réponse du SMS qu’ils ont envoyés.
Pendant ce temps, les militants des différents partis multipliaient les allers et retours en SOTRAMA (minus bus) à la recherche d’électeurs.

Mimi Sanogo

Le Sursaut du 21 Novembre 2016

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2016 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés