A LIRE !
Dossiers
Conseil des Ministres
L'Essor
AFP
Le Journal Afrique
***
Top 5 de la semaine : les articles les plus lus
Découvertes de fosses communes : L’Armée ouvre une enquête
cour d’appel de Bamako : Un mandat d’arrêt lancé contre l’ex-aide de camp d’ATT
Sikasso/Mali : Le plus vieux consommateur de drogue est âgé de 72 ans, la plus jeune a 15 ans
Sécurité des administrateurs civils : Deux syndicats adressent une lettre de protestation au gouvernement malien
Baccalaureat 2018 : Sénou à l’honneur
 
Ciné
Night Club
Salles de concert

Retrouvez l'essentiel de l'actualité de l'Afrique de l'Ouest avec notre partenaire Jeune Afrique et Afrik.

 


 
 

Sécurité : les administrateurs civils dénoncent les actes odieux

Les comités exécutifs nationaux du SYNAC et du SYLTMAT ont remis, le lundi 18 juin 2018, une déclaration conjointe de protestation au ministre de l’Administration territoriale, Mohamed Ag Erlaf, à l’attention du gouvernement de la République du Mali.

Lire

19-06-2018

Sécurité des administrateurs civils : Deux syndicats adressent une lettre de protestation au gouvernement malien

 

cour d’appel de Bamako : Un mandat d’arrêt lancé contre l’ex-aide de camp d’ATT

 
Le Républicain | Inter Bamako | Tjikan | Sport | 22 Septembre | Le Reporter | L'Indicateur du Renouveau | Le Carrefour | La Mutation | Le Débat |
 
Sur le fil de l'actualité...
Sangha : l’État totalement absent
Baccalauréat 2018/ 114741 candidats
Obsèques nationales : La nation malienne reconnaissante à feu Pr. Ogobara Doumbo
Situation du pays
Dialloubé : quatre femmes et un enfant périssent dans une explosion
Découvertes de fosses communes : L’Armée ouvre une enquête
Insécurité dans le centre du Mali : Détresse à Sangha face au flux de déplacés
SOUDAN DU SUD
Rencontre Kiir-Machar mercredi à Addis Abeba

Le président sud-soudanais Salva Kiir et le chef rebelle Riek Machar doivent se rencontrer en face-à-face mercredi à Addis Abeba, pour la première fois en près de deux ans, a annoncé mardi le ministère éthiopien des Affaires étrangères. "Les deux dirigeants se rencontreront à Addis Abeba, à la suite d’une invitation lancée par son excellence, le Premier ministre (éthiopien) Abiy Ahmed", a indiqué à l’AFP Meles Alem, un porte-parole du ministère éthiopien des Affaires étrangères. M. Abiy "appellera les deux responsables à résorber leurs divergences et travailler à la pacification du Soudan du Sud," un pays en proie à la guerre civile depuis quatre ans et demi, a-t-il ajouté. L’ambassadeur du Soudan du Sud en Ethiopie, James Pitia Morgan, a confirmé que le président Kiir serait présent. "Nous attendons que (M. Machar) arrive à Addis Abeba, probablement aujourd’hui (mardi) ou demain", a pour sa part déclaré à l’AFP Manasseh Zindo, un haut cadre du SPLM-IO, le mouvement dirigé par M. Machar. L’information a également été confirmée par l’épouse de M. Machar. "Oui, la rencontre en face-à-face est prévue pour demain (mercredi). Cependant (M. Machar) n’est pas encore à Addis", a indiqué à l’AFP Angelina Teny. La rencontre sera supervisée par l’organisation régionale Igad, laquelle a chapeauté toute une série de pourparlers de paix ces derniers mois, qui n’ont jusque-là produit aucun résultat tangible. La communauté internationale, et en premier lieu les États-Unis, font pression depuis de longs mois pour tenter de réactiver un accord de paix conclu en août 2015 et maintes fois violé.AFP

GAMBIE
Manifestants tués : "Cela ne doit plus jamais se produire" (président)

Le chef de l’Etat gambien, Adama Barrow, a "condamné" mardi les violences policières qui ont fait deux morts la veille parmi des manifestants qui protestaient contre une pollution industrielle, promettant que de tels événements n’auraient plus lieu. "Je souligne à nouveau que c’est regrettable, inacceptable et que cela ne doit jamais plus se produire", a déclaré sur son compte Twitter personnel M. Barrow à l’issue d’une visite aux blessés soignés à The Edward Francis Small Teaching Hospital de Banjul. Le chef de l’Etat a assuré les victimes du "soutien total du gouvernement", qui prendra en charge les soins médicaux. "La justice prévaudra", a ajouté M. Barrow, arrivé au pouvoir dans ce petit pays anglophone d’Afrique de l’Ouest en janvier 2017, après avoir battu lors de l’élection présidentielle un mois plus tôt Yahya Jammeh, qui a dirigé la Gambie d’une main de fer pendant 22 ans. Le compte Twitter de la présidence gambienne indique par ailleurs que le chef de l’Etat "condamne" l’homicide, "contraire à tout ce pour quoi nous avons combattu en tant que nation". Tôt lundi matin, deux jeunes hommes avaient été tués par la police dans la localité de Faraba Banta (ouest) lors d’une manifestation contre un site d’extraction de sable, appartenant à la société locale Julakay Engineering and Construction Company, qui selon eux pollue les rizières de cette région bordant le fleuve Gambie. Les autorités ont lancé des appels au calme, ordonné une enquête et suspendu jusqu’à nouvel ordre les activités minières dans la région.AFP

CENTRAFRIQUE
Le passeport diplomatique de Boris Becker est "un faux" (gouvernement centrafricain)

Le passeport diplomatique de Boris Becker, ancienne gloire allemande du tennis qui s’est prévalu d’une immunité diplomatique centrafricaine, est "un faux", a déclaré mardi à l’AFP le directeur de cabinet du ministre des Affaires étrangères. "Le passeport diplomatique qu’il (Boris Becker) détient est un faux", a assuré Chérubin Moroubama, directeur de cabinet du Ministre des affaires étrangères centrafricain, Charles Armel Doubane. Mi-juin, Boris Becker, endetté, a tenté de se prévaloir d’une immunité diplomatique centrafricaine pour échapper à des procédures judiciaires au Royaume-Uni, mettant en avant son rôle d’"attaché" de la Centrafrique auprès de l’Union européenne. Les avocats de l’ancien numéro 1 mondial et triple vainqueur de Wimbledon, 50 ans, ont déposé un recours jeudi devant la Haute Cour britannique dans lequel ils font valoir cet argument. "Le profil de poste de Becker n’existe pas" dans les fichiers centrafricains, a rétorqué mardi M. Moroubama. Le passeport en question, dont l’AFP a pu consulter copie et qui a été établi le 19 mars 2018, affiche un numéro de série qui correspond à "des passeports vierges volés en 2014", selon M. Moroubama. De plus, selon lui, la signature et le cachet sur le document ne sont pas ceux du ministre. Enfin, sur le passeport, la fonction diplomatique de Becker est "chargé de mission finance", ce "qui n’a rien à voir avec les questions sportives", remarque le directeur de cabinet..AFP

RDC
Ouverture d’une information judiciaire contre Katumbi

La justice congolaise a annoncé lundi l’ouverture d’une information judiciaire contre l’opposant en exil Moïse Katumbi récemment interpellé à Bruxelles en possession d’un passeport litigieux, ce dont il se défend en accusant les autorités. Dans un communiqué, le parquet général de la République a indiqué "qu’il ne pouvait rester indifférent face aux accablantes révélations faites par la presse internationale sur l’interpellation de monsieur Moïse Katumbi en possession d’un passeport congolais visiblement falsifié". "Aussi vient-il d’ouvrir une information judiciaire" à l’encontre de l’ex-proche du président Joseph Kabila, candidat déclaré à l’élection présidentielle prévue en décembre. Moïse Katumbi a été interpellé à l’aéroport de Bruxelles-Zaventem avec un passeport falsifié, mais a néanmoins été autorisé à rester en Belgique pour y régulariser sa situation, ont indiqué vendredi à l’AFP deux sources proches du dossier. M. Katumbi s’est défendu en accusant le régime du président Joseph Kabila d’"instrumentaliser" les services de l’Etat congolais. Selon lui, l’incident provient du fait que "les passeports semi-biométriques" tels que le sien ont été "retirés du système" par les autorités congolaises. Et qu’une demande de passeport biométrique introduite "en bonne et due forme" lui a été refusée par les autorités "sans aucune raison valable". Parti à l’étranger pour se faire soigner en mai 2016, M. Katumbi a été condamné à trois ans de prison dans une affaire de immobilière, une accusation qu’il réfute. Les magistrats chargés du procès ont avoué avoir agi sous pression.AFP

 

CMOAM : Bientôt des olympiades nationales des arts et métiers au Mali
Les olympiades nationales des arts et métiers, un événement national de promotion et de valorisation des métiers de l'artisanat et de reconnaissance nationale des compétences et des talents au Mali. C'est fort de ce constat que le comité malien des olympiades des arts et métiers a tenu une conférence de presse ce jeudi 31 mai au siège de l'Apcmm pour évoquer l'organisation de la 1ère édition (...)
 

Santé maternelle et néonatale : Plateforme Jigisigi mise sur la communication communautaire
« La promotion de la santé maternelle, la maternité à moindre risque et femmes enceintes effectues 4 consultations prénatales pour ta santé et ton futur bébé » ont été entre autres des messages de sensibilisation au cours de cette journée de lancement de la campagne pour la promotion de la santé maternelle. Initiée par la plateforme Jigisigi santé qui a eu lieu ce mardi 12 juin à l'hôtel (...)
 

© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés