A LIRE !
Dossiers
Conseil des Ministres
L'Essor
AFP
Le Journal Afrique
***
Top 5 de la semaine : les articles les plus lus
Affaire des bérets rouges : Qui veut manipuler la justice ?
Terrorisme : 6000 djihadistes débarquent, le Sahel s’inquiète
Communiqué du Conseil des Ministres du 14 Décembre 2017
Facturation du répondeur : Les consommateurs veulent attaquer les opérateurs téléphoniques en justice
En un mot : La France et le guêpier malien
 
Ciné
Night Club
Salles de concert

Retrouvez l'essentiel de l'actualité de l'Afrique de l'Ouest avec notre partenaire Jeune Afrique et Afrik.

 


 
 

Retour des djihadistes dans le sSahel : un défi sécuritaire à relever

L’UA a estimé que 6 000 combattants africains ont rejoint les rangs de l’EI et ces milliers de combattants sont susceptibles de revenir sur le continent...

Lire

17-12-2017

Terrorisme : 6000 djihadistes débarquent, le Sahel s’inquiète

 

Incendie du marche rose : Les sinistrés en colère contre IBK

 
Le Républicain | Inter Bamako | Tjikan | Sport | 22 Septembre | Le Reporter | L'Indicateur du Renouveau | Le Carrefour | La Mutation | Le Débat |
 
Sur le fil de l'actualité...
Sommet G5 Sahel à Paris : Les attentes ont été comblées
Dialogue politique au Togo : Un véritable serpent de mer
Affaire Khalifa Sall : Que le procès soit équitable !
Situation du pays
Facturation du répondeur : Les consommateurs veulent attaquer les opérateurs téléphoniques en justice
Trajectoire des jeunes vers la violence : IMRAP publie son rapport d’enquête au Mali et en Côte d’Ivoire
Horizon politique : Pas de Transition en 2018, les élections sont bien possibles
Zimbabwe
Mnangagwa promet un "nouveau chemin" à son parti et au pays

Le nouveau président zimbabwéen Emmerson Mnangagwa a symboliquement refermé vendredi la page de l’ère Robert Mugabe en promettant aux cadres du parti au pouvoir réunis en congrès "un nouveau chemin" au service des "rêves" du pays. S’il a rendu, pour la forme, "hommage" à son prédécesseur, M. Mnangagwa a dénoncé vendredi son bilan.Depuis son investiture, Emmerson Mnangagwa, 75 ans, surnommé le "Crocodile" pour son caractère impitoyable, a promis de redresser l’économie du pays, d’y créer des emplois et d’y faire revenir les investisseurs étrangers.Il s’est également engagé à organiser, "comme prévu", les élections présidentielle et législatives en 2018. Elles seront "libres et justes", a assuré celui qui a déjà été investi candidat du parti pour le scrutin présidentiel. De nombreux opposants ou membres de la société civile doutent toutefois de M. Mnangagwa, ce cacique de l’ancien régime qui s’est signalé comme un exécuteur appliqué des basses œuvres répressives de l’ex-président.Après la nomination de deux généraux au gouvernement, l’opposition s’inquiète désormais d’une militarisation de l’état-major du parti à la faveur du congrès de vendredi.AFP.

Cameroun
Opération de l’armée dans une localité du sud-ouest anglophone

L’armée camerounaise a mené une opération contre des séparatistes présumés dans une localité du sud-ouest anglophone, faisant des "morts" chez les assaillants, nous ont affirmé vendredi des sources sécuritaires.La presse affirmait également que c’est précisément à Dadi qu’aurait été tournée il y a quelques semaines une vidéo d’un "général" sécessionniste, Ayaba Cho Lucas, "chef d’état-major" de l’ADF, passant en revue ses troupes, une poignée d’hommes en treillis, au beau milieu d’un village aux pistes de latérite.Il n’était pas possible vendredi de déterminer si les militaires camerounais sont intervenus pour effectivement repousser -comme ils l’affirment- une attaque sécessionniste, ou pour déloger les séparatistes d’une zone qu’il contrôlaient depuis plusieurs jours.La zone de Mamfé, capitale de la Manyu, dans la province du Sud-ouest, est devenue ces dernières semaines l’épicentre des violences entre les forces de sécurité gouvernementales et des "assaillants" que le gouvernement affirme être des "sécessionnistes".La sécurité dans les régions anglophones du Cameroun, en proie à une grave crise socio-politique depuis un an, s’est considérablement dégradée en un mois. AFP.

Gabon
La révision constitutionnelle adoptée par l’Assemblée nationale

Les députés gabonais ont adopté jeudi à l’Assemblée nationale un projet de loi controversé sur la révision constitutionnelle, décrié par l’opposition qui dénonce une "monarchisation" du pouvoir, a-t-on appris de sources concordantes.Le texte doit désormais passer devant le Sénat. Il sera ensuite examiné par la Cour constitutionnelle.Le projet de révision de la Constitution fait débat depuis octobre au Gabon, qui a connu une élection présidentielle mouvementée en août 2016 et se prépare à des législatives en 2018."Il ne s’agit en aucun cas d’une présidentialisation ou d’une monarchisation", avait assuré estimé pour sa part début novembre le porte-parole de la présidence, Ike Ngouoni Aila Oyouomi, estimant que le texte comporte aussi des "avancées" en matière de démocratie comme la volonté de mise en place d’un scrutin à deux tours pour les élections présidentielles.Le Gabon est dirigé depuis 2009 par Ali Bongo Ondimba, fils d’Omar Bongo, président de 1967 à sa mort en 2009.Adopté fin septembre en Conseil des ministres, le projet met en application les actes du "dialogue politique" (mars-mai 2017) souhaité par l’exécutif pour tourner la page d’une présidentielle 2016 contestée par l’opposition et marquée par des violences post-électorales encore très présentes à l’esprit des Gabonais.AFP.

Côte d’Ivoire
M6 participe à la création d’une chaîne

Le groupe de télévision M6 a annoncé vendredi sa participation à la création d’une nouvelle chaîne de télévision en Côte d’Ivoire, au travers notamment d’une prise de participation.M6 a pris une participation de 33% dans le capital de la société ivoirienne Life TV, qui opérera une chaîne du même nom. Son lancement est prévu "courant 2018, dans le contexte de la libéralisation du marché TV en Côte d’Ivoire", selon un communiqué de M6.Pour mener ce projet, le groupe M6 s’est allié à Fabrice Sawegnon, directeur général du groupe de communication Voodoo, présent dans plusieurs pays dont la Côte d’Ivoire, "qui apporte notamment sa maîtrise du marché publicitaire d’Afrique francophone".Vincent Broussard, qui a dirigé plusieurs chaînes de télévision en France, dont Téva, TF6 et Serieclub, a pris les rênes de la nouvelle chaîne en tant que directeur général.Life TV sera une chaîne "généraliste" dotée d’une grille de programmes "diversifiée" (divertissements, cinéma, information etc.). Elle diffusera des contenus locaux "produits majoritairement en interne" ainsi que des programmes issus des catalogues du groupe M6. AFP.

 

Fonds d’appui a l’industrie cinématographique : Une bouffée d’oxygène pour le secteur cinéma
Les députés ont voté la loi sur le Fonds d'appui à l'industrie cinématographique à 96 voix pour, zéro contre et zéro abstention, le 30 novembre 2017, dans la salle Modibo Keïta de l'Assemblée nationale. Elle vise à promouvoir et développer la production cinématographique et audio visuelle dans notre pays. En effet, le Fonds d'appui à l'industrie cinématographique reçoit en dotation initiale (...)
 

KAYES : Près de 1,5 million de Mild à distribuer
La région de Kayes avec un taux très bas de paludisme après la capitale, soit 27,4 % sur un taux record national de 35,7 %, accueille depuis le samedi 9 décembre 2017 une campagne de distribution gratuite de moustiquaires imprégnées d'insecticide à longue durée d'action (Mild), 2e du genre dans cette même région après celle de 2014. Le lancement de cette campagne s'est déroulé dans le cercle (...)
 

© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés