A LIRE !
Dossiers
Conseil des Ministres
L'Essor
AFP
Le Journal Afrique
***
Top 5 de la semaine : les articles les plus lus
Transfèrement du Capitaine-Général Sanogo à Manantali : le convoi déjoue une embuscade à Kati… IBK écœuré !
Enseignement supérieur : le Snesup adresse ses doléances au ministre et menace !
Assemblée nationale : la tête de Issiaka mise à prix
Constitution du groupe parlementaire ADEMA / ASMA ce jeudi : un nouveau pôle de l’Opposition se dessine
Nord du Mali : Jimmy le Rebelle blanchi en catimini
 
Ciné
Night Club
Salles de concert

Retrouvez l'essentiel de l'actualité de l'Afrique de l'Ouest avec notre partenaire Jeune Afrique et Afrik.

 


 
 

« L’apaisement de l’année académique est fonction de la satisfaction de [ses] revendications »

Ils sont précisément trois points à couper du souffle aux syndicalistes de l’enseignement supérieur...

Lire

21-12-2014

Enseignement supérieur : le Snesup adresse ses doléances au ministre et menace !

 

Constitution du groupe parlementaire ADEMA / ASMA ce jeudi : un nouveau pôle de l’Opposition se dessine

 
Les Echos | L'Indépendant | Le Républicain | Nouvel Horizon | Soir de Bamako | Inter Bamako | Tjikan | Le Pretoire | Sport | 22 Septembre | Le Flambeau |
 
Sur le fil de l'actualité...
Libération des jihadistes : le Procureur général réduit au silence
Transfèrement du Capitaine-Général Sanogo à Manantali : le convoi déjoue une embuscade à Kati… IBK écœuré !
Mali : le chef traditionnel des Ifoghas, Intalla Ag Attaher, est mort
Situation du pays
Info RFI : le général rwandais Kazura cité dans un rapport de l’ONU de 2001
Zéro cas d’Ebola au Mali malgré la frontière ouverte avec la Gui- née : la doléance de Soumaila Cissé n’avait pas sa raison d’être
Plus de cas d’Ebola au Mali : le représentant du SG de l’ONU contre l’Ebola félicite les autorités maliennes
Kenya
Le président Kenyatta promulgue et défend la nouvelle loi sur la sécurité

Le président kényan Uhuru Kenyatta a promulgué vendredi une nouvelle loi controversée sur la sécurité. Les députés de l’opposition ont tenté jeudi de s’opposer à l’Assemblée au vote par acclamation de cette loi, adoptée au milieu des cris, des huées, des jets de projectiles divers, d’échauffourées et d’un pugilat. Selon le chef de l’Etat, les amendements adoptés par les commis- sions parlementaires font que la loi ne viole aucune disposition dans la Constitution de 2010. Il a appelé les Kényans à lire la nouvelle loi pour s’en convaincre. L’opposition avait annoncé jeudi soir son intention de contester la validité de la loi devant la justice, estimant son contenu inconstitutionnel et contestant la validité du vote de l’Assemblée. La nouvelle loi porte notamment de 90 à 360 jours la durée de garde à vue des suspects "d’actes terroristes", allonge les peines de prison et facilite les écoutes téléphoniques. Les journalistes qui "gênent l’enquête ou des opérations liées à la lutte contre le terrorisme" sont passibles de trois ans de prison, de même que ceux qui publient des images de "victimes d’attaques terroristes" sans l’accord de la police. AFP

Nigeria
Contrôle des changes durcit

La banque centrale du Nigeria a annoncé vendredi des mesures pour enrayer la spéculation contre la monnaie nationale, le naira, qui a chuté avec la baisse des prix du pétrole. Les acheteurs de devises sur le marché interbancaire ou auprès d’un courtier devront les restituer à la banque centrale s’ils ne les utilisent pas dans les 48 heures, a indiqué l’institution dans un communiqué. Les particuliers et les banques qui ne se plieront pas à cette injonction "seront soumis aux sanctions qui s’imposent, lesquelles pourront inclure une suspension du marché des changes". Premier producteur de pétrole en Afrique, le Nigeria dépend à 70% de ses exportations de brut pour son budget et à 90% pour ses recettes en devises. Le président Goodluck Jonathan a averti mardi que le gouvernement serait contraint de revoir à la baisse le montant de ses dépenses financées par le pétrole si les cours continuaient à chuter. Abuja a déjà pris une série de mesures pour répondre à la baisse des cours de l’or noir, dont une dévaluation de 8% du naira annoncée le mois dernier par la banque centrale. Le Nigeria a également réduit de 78 à 65 dollars la valeur de référence du baril de pétrole utilisée pour calculer son budget. AFP

Mauritanie
Le Parlement européen appelle à libérer des militants anti-esclavage

Dans une résolution non contraignante, le Parlement européen "condamne fermement l’arrestation et le maintien en détention de Biram Dah Abeid (...) et de ses camarades, et demande leur mise en liberté immédiate". Ces arrestations "constituent des actes de répression de l’opposition politique et de la société civile", affirment les parlementaires, observant que Biram Dah Abeid a été candidat malheureux à l’élection présidentielle de juin dernier. Nouakchott doit "permettre aux militants anti-esclavagistes de poursuivre leurs activités non violentes sans (crainte) de subir harcèlement et pratiques d’intimidation", demande le Parlement. Aboli en 1981 et pénalisé depuis 2007, l’esclavage "demeure une pratique bien réelle en Mauritanie", déplorent les députés européens. Pour éradiquer le phénomène, les autorités devraient "modifier ou abroger toute disposition discriminatoire du corpus législatif", et "mener un travail de sensibilisation" pour faire évoluer les comportements et croyan- ces. En novembre, des militants anti-esclavagistes de l’ONG Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste ont été incul- pés et écroués pour appar- tenance à une organisation non reconnue. AFP

Algérie/France
Une convention sur la formation des imams

Paris et Alger ont signé jeudi une convention pour que des imams algériens envoyés en France puissent être formés. "Il est impor- tant qu’il y ait des imams formés en harmonie avec les exigences de la Répu- blique, qui permettent de lutter contre (l)e dévoie- ment, (l’)abaissement" de l’islam, a annoncé le ministre français de l’Intérieur Bernard Cazeneuve à Alger, faisant référence à des "actes terroristes abjects et barbares (qui) n’ont rien à voir avec la religion musulmane". Le ministre français a été reçu à Alger par le Premier ministre Abdelmalek Sellal, par son homologue Tayeb Bélaïz et par le ministre des Affaires religieuses Mohamed Aïssa, avec lequel il a signé cette convention de formation. En France, pays à forte tradition laïque qui compte quelque 2.000 lieux de culte musulman, une centaine d’imams sont affiliés à la Grande mos- quée de Paris (GMP), financée par l’Algérie et une des composantes du Conseil français du culte musulman. La convention porte aussi sur la réhabili- tation de la GMP et de l’institut El Ghazali de formation des imams qui en dépend. Mohamed Aïssa s’est déjà engagé à revoir la formation des imams pour "immuniser" son pays contre l’intégrisme religieux. AFP

 

Guitariste et chanteur Habib Koité : un pilier de la musique malienne, en clôture d’Africolor
Le guitariste et chanteur Habib Koité, un pilier des musiques du Mali dont il restitue la richesse et la diversité, est l'invité d'honneur du festival francilien Africolor, où il donnera trois concerts dont celui de clôture mercredi prochain dans le cadre d'une nuit de "Noël mandingue". Descendant d'une lignée de griots khassonké, Habib Koité, né à Thiès et qui a grandi à Kayes dans l'ouest (...)
 

Lutte contre la maladie à virus Ebola : le Mali reçoit un laboratoire mobile financé par l’Allemagne
Le Mali, dernier pays touché par l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, a réceptionné jeudi un laboratoire mobile de diagnostic du virus, financé par l'Allemagne pour 557 millions de Fcfa (près de 880.000 euros), ont constaté des journalistes de l'Afp. Le laboratoire, composé de divers appareils et équipements médicaux, est installé au Centre d'infectiologie Charles Mérieux de Bamako où (...)
 

© 1999-2014 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés