A LIRE !
Dossiers
Conseil des Ministres
L'Essor
AFP
Le Journal Afrique
***
Top 5 de la semaine : les articles les plus lus
A peine deux années de gestion, il se rend coupable d’un détournement de près de 19 millions de F Cfa
En un mot : quand le remaniement menace l’opposition
Affaire Menaka : IBK a reçu le chef d’Ansardine international
Attelage gouvernemental : et ces ministres “encombrants” ?
Révélation sur l’attaque de Fakola : les autorités étaient informées depuis plus de 20 jours
 
Ciné
Night Club
Salles de concert

Retrouvez l'essentiel de l'actualité de l'Afrique de l'Ouest avec notre partenaire Jeune Afrique et Afrik.

 


 
 

Faut-il craindre l’émergeance d’une mafia ?

Missen, Nara, Fakola, l’on retrouve tant de points communs entre les attaques qu’il est possible de prédire une probable suite des événements...

Lire

01-07-2015

03 attaques en espace de 28 jours : Misseni (10 juin), Nara (27), Fakola (28 juin)… : les 7 enseignements d’une guerre

 

Le camp Ould Issa de Nara attaqué samedi par des salafistes : une vingtaine d’assaillants abattus et 5 militaires tués, dont 3 Gardes

 
Les Echos | L'Indépendant | Le Républicain | Nouvel Horizon | Soir de Bamako | Inter Bamako | Tjikan | Le Pretoire | Sport | 22 Septembre | Le Flambeau |
 
Sur le fil de l'actualité...
Mali – Sidi Brahim Ould Sidati : « Nous voulons des portefeuilles-clés » au sein du gouvernement
Affaire Menaka : IBK a reçu le chef d’Ansardine international
Révélation sur l’attaque de Fakola : les autorités étaient informées depuis plus de 20 jours
Situation du pays
Attaque jihadiste dans la 3e region : péril sur la campagne agricole en cours
Le PARENA parle d’engrains frelaté : « IBK fait partie des protagonistes du scandale »
Gestion de la rébellion du Nord du Mali : le temps donne enfin raison à ATT !
Burkina Faso
“Tolérance zéro”, le credo du candidat Zéphirin Diabré

« M. Zéphirin Diabré est investi candidat de l’Union pour le progrès et le changement à l’élection présidentielle du 11 octobre 2015 ». L’annonce a été délivrée à l’issue du congrès extraordinaire de l’UPC, qui s’est tenu au Palais des Sports de Ouagadougou, ces vendredi et samedi. L’ancien chef de file de l’opposition burkinabè, qui a conduit les manifestations menant à la chute du régime de Blaise Compaoré, se lance à la conquête du pouvoir pour la première fois. Face à des milliers de militants de l’UPC, Zéphirin Diabré a dévoilé quelques grandes lignes de son programme de société : emploi, agriculture, énergie et bonne gouvernance. « Si je suis élu le 11 octobre 2015, je compte lancer un débat national de relecture de notre loi fondamentale. Je le ferai en y associant les forces vives de la nation, a-t-il promis. La lutte contre la corruption et la promo- tion de la bonne gestion de la chose publique seront au cœur de nos préoccupa- tions. En la matière, vous pouvez compter sur nous. Ce sera la tolérance zéro. » Séance tenante, les militants de l’Union pour le progrès et le changement ont remis un chèque de 25 millions de Francs CFA à leur candidat, somme correspondant à la caution demandée pour toute candidature à l’élection présidentielle. RFI

Soudan
Période “la plus difficile” pour la presse

La presse soudanaise traverse "la période la plus difficile" qu’elle ait connue, estime le rédacteur en chef d’un des principaux journaux soudanais, dans le métier depuis six décennies. "Je croise les doigts chaque matin pour qu’on ne m’appelle pas en me disant que mon journal n’a pas été distribué aux lecteurs", dit Mahjoub Mohamed Salih, 88 ans, fondateur du quotidien indépendant Al-Ayam, créé en 1953, qui a commencé à couvrir l’actualité en 1949, sous le condominium anglo-égyptien. Le Service national du renseignement et de la sécurité (NISS) a mené deux opérations d’envergure contre la presse cette année, confisquant tous les exemplaires de 14 journaux en février, puis ceux de 10 journaux à nouveau en mai. Reporters sans frontières (RSF) a fustigé cette "saisie massive (...) qui constitue un acte de censure intolérable". Les confiscations à plus petite échelle sont fréquentes, et si le journal de M. Salih a échappé aux deux vagues de saisies, il a néanmoins réduit sa circulation à 3.000 exemplaires quotidiens par crainte des conséquences financières d’une éventuelle saisie. Un journal imprimé à 20.000 exemplaires peut en effet perdre jusqu’à 30.000 livres soudanaises (4.500 euros) par édition confisquée, a-t-il estimé. AFP

Tchad
Opération à N’Djamena contre Boko Haram, 11 morts dont 5 policiers

L’armée tchadienne, en première ligne dans l’opé- ration militaire régionale contre les islamistes nigérians a aussi mené dimanche une incursion frontalière depuis le Cameroun contre Boko Haram. "Cinq policiers, cinq éléments de Boko Haram et un informateur de la police" sont décédés et la police "a saisi plusieurs ceintures bourrées d’explosifs", au cours de l’opération menée à l’aube dans un quartier de la capitale, a expliqué le porte parole de la police nationale, Paul Manga. Avant cette opération, le procureur de la République de N’Djamena, Alghassim Kassim, avait annoncé, dans le cadre de l’enquête sur les attentats de N’Djamena, le démantèlement d’une "cellule active d’un réseau terroriste". "Soixante personnes ont été interpellées", a-t-il affirmé, dont des ressortissants tchadiens, camerounais, nigérians et maliens. Selon le procureur, l’un des trois auteurs de l’attentat du 15 juin, qui a fait 38 morts - tous tués pendant l’intervention des forces de sécurité -, a été clairement identifié et les deux autres sont en cours d’identification. "Les débris des kamikazes ont permis de déterminer que les terroristes ont porté des gilets explosifs spécialement constitués de tissu noir", a précisé M. Kassim. AFP

Ethiopie
Dans le vent pour les énergies renouvelables en Afrique

Le vent souffle fort sur les hauteurs d’Adama, collines rocailleuses à plus de 2.000 m d’altitude sur les hauts plateaux éthiopiens, offrant des conditions idéales pour la production d’énergie éolienne. L’Ethiopie, en pointe dans ce secteur, y a installé le plus puissant parc éolien d’Afrique subsaharienne. "En février, pendant la saison sèche, le vent est tellement fort qu’il est difficile de se tenir debout", assure Solomon Yismaw, l’ingénieur du site d’Adama II, inauguré en mai à une centaine de kilomètres au sud-est d’Addis Abeba, où 102 turbines de construction chinoise hautes de 70 mètres ponctuent l’horizon aussi loin que porte le regard. Sa capacité de 153 mégawatts (MW) fait d’Adama II la plus grande ferme éolienne d’Afrique subsaharienne. Elle vient compléter en Ethiopie le parc d’Ashegoda (120 MW, dans la région septentrionale du Tigré) en service depuis 2013 et celui d’Adama I (50 MW) datant de 2011. N’ayant ni gaz ni pétrole, l’Ethiopie mise sur son important potentiel en énergies renouvelables pour alimenter son rapide développement.A commen- cer par les eaux du Nil, grâce auxquelles les barrages existants assurent déjà plus de 90% de la production électrique du pays. Mais le débit du Nil est soumis aux aléas climatiques. Leparisien.fr

 

Village Bobofing de Mouni : la danse des masques pour marquer le début des travaux champêtres
Pour la quatrième fois consécutive, le village de Mouni, un village Bobo-fing situé dans le cercle de Tominian vient de vivre, le 7 juin dernier, son festival annuel des masques. Une pratique ancestrale qui marquait le début des travaux champêtres qui a été transformée en festival à l'initiative des jeunes ressortissants de ce village. Après une 3ème édition marquée par une totale réussite, (...)
 

Journée Mondiale de la Santé : améliorer la sécurité sanitaire des aliments de la ferme à l’assiette
Le Centre International de Conférences de Bamako a abrité le vendredi 26 juin dernier, la célébration de la journée mondiale de la Santé. Prévue pour le 7 avril de chaque année, cette journée a été reportée pour des raisons sécuritaires dans notre pays. La cérémonie d'ouverture était présidée par le représentant du ministre de la Santé et de l'Hygiène Publique, M. Modibo Diarra, le (...)
 

© 1999-2014 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés