A LIRE !
Dossiers
Conseil des Ministres
L'Essor
AFP
Le Journal Afrique
***
Top 5 de la semaine : les articles les plus lus
Nampala : questions troublantes autour d’une attaque sanglante
Tout Bamako se mobilise pour convaincre Gamou
Équipement des FAMAS de 2015 à 2016 : A quoi auront servi les 210 milliards de la loi de programmation militaire pendant cette période ?
Nina Wallet Intalou s’oppose aux leaders de la Cma
Le patron du Gatia à Bamako : Le Général Gamou joue-t-il sa survie ?
 
Ciné
Night Club
Salles de concert

Retrouvez l'essentiel de l'actualité de l'Afrique de l'Ouest avec notre partenaire Jeune Afrique et Afrik.

 


 
 

Le mercredi 27 juillet, les magistrats ont exprimé leur réserve...

La révision constitutionnelle envisagée au Mali suscite la crainte chez les uns et, chez d’autres qui estiment que la reforme annoncée souffre d’un vilain défaut de forme...

Lire

29-07-2016

Démocratie malienne : Divergence autour de la révision constitutionnelle

 

Face à la recrudescence de l’insécurité : La réforme de l’armée doit vite prendre forme

 
Le Républicain | Inter Bamako | Tjikan | Le Pretoire | Sport | 22 Septembre | Le Reporter | L'Indicateur du Renouveau | Le Carrefour | La Mutation | Le Débat |
 
Sur le fil de l'actualité...
Forum des femmes de la diaspora : Mme Kéïta Aminata Maïga réitère son soutien aux femmes de la diaspora
Algérie : 500 Maliens en souffrance
Coopération économique Mali-Iran : Une forte délégation iranienne séjourne au Mali
Situation du pays
Soutien à la République et aux victimes des récents événements au Mali : La Plateforme An Ka Ben-Anw Tè Son et Alliés dans les rues ce samedi
Autorités intérimaires : Entente secrète entre le gouvernement et les groupes armés
Nampala : questions troublantes autour d’une attaque sanglante
LIBYE
Un quartier de Benghazi repris aux jihadistes

Les forces des autorités libyennes non reconnues ont repris jeudi aux jihadistes un quartier de Benghazi, la deuxième ville de Libye, après trois jours de combats qui ont fait six morts dans leurs rangs, selon une source militaire. "Nous avons pris le contrôle total d’al-Gawarcha mercredi et nous avons renforcé nos positions dans (ce quartier)", a déclaré jeudi à l’AFP Khalifa al-Obeidi, chef du centre de presse du commandement général de l’Armée nationale libyenne (ANL). Quatre d’entre eux, membres des Forces spéciales, ont été tués dans l’explosion d’une mine antipersonnel.Mercredi soir, le centre de presse du commandement de l’ANL avait annoncé "le contrôle du barrage de sécurité à 10 km à l’ouest du centre de Benghazi" dans ce quartier. Au bout de trois jours de combats, les forces sous le commandement du général controversé Khalifa Haftar, chef proclamé de l’ANL, sont entrées dans le quartier d’al-Gawarcha où est apparu pour la première fois début 2013 le groupe jihadiste libyen Ansar al-Charia et d’autres groupes dont le groupe jihadiste radical Etat islamique (EI). Les forces du général Haftar combattent depuis plus de deux ans à Benghazi (1.000 km à l’est de Tripoli) des groupes islamistes dont l’EI, également combattue par les forces pro-GNA dans son fief de Syrte (450 km à l’est de Tripoli). Depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye est livrée aux milices armées et minée par des luttes de pouvoir et des violences qui ont favorisé la montée en puissance des jihadistes de l’EI. AFP

GABON
Présidentielle : l’UE appelle à "tout faire" pour éviter les violences

La représentante de la Mission d’observation électorale de l’Union européenne au Gabon a appelé jeudi à "tout faire" pour "éviter tout acte de violence ou toute forme de provocation", dans un climat tendu à l’approche de la présidentielle du 27 août.L’observatrice en chef, la Bulgare Mariya Gabriel, a demandé aux autorités gabonaises ainsi qu’aux partis d’opposition "de tout faire afin d’éviter tout acte de violence ou toute forme de provocation", soulignant qu’il "en va de leur responsabilité commune", lors d’une conférence de presse pour le lancement de la mission européenne au Gabon.Mme Gabriel a par ailleurs demandé aux autorités "de garantir la transparence du processus électoral à tous les niveaux, qui est la clé afin que tout le monde accepte les résultats finaux de l’élection".Vingt-deux observateurs européens vont être déployés dans les jours qui viennent dans les neuf provinces du pays et plus d’une cinquantaine au total pendant le scrutin. Cette mission intervient "à l’invitation du gouvernement gabonais". La Cour constitutionnelle du Gabon vient de rejeter les recours introduits par trois opposants contre la candidature à la présidentielle du chef de l’Etat sortant Ali Bongo Ondimba, qu’ils accusent d’inégibilité. Par ailleurs, un collectif d’avocats a dénoncé une nouvelle fois jeudi "la détention arbitraire" à la prison centrale de plusieurs syndicalistes arrêtés le 9 juillet en marge d’un meeting pro-Bongo et réclamé leur libération. AFP

Afrique Australe
Sécheresse : la FAO lance un cri d’alarme

L’organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a lancé jeudi un cri d’alarme afin d’obtenir une aide d’urgence agricole pour dix pays d’Afrique australe menacés de sécheresse par le phénomène climatique El Nino. "Au moins 109 millions de dollars sont nécessaires" pour fournir d’urgence semences, outils et engrais afin que dix pays menacés de sécheresse puissent "produire suffisamment pour se nourrir et éviter d’être dépendants de l’aide humanitaire jusqu’à la mi-2018", a indiqué la FAO dans un communiqué reçu à Paris. Le plan d’intervention de la FAO couvre potentiellement 23 millions de personnes au Lesotho, à Madagascar, au Malawi, Mozambique, en Namibie, Afrique du sud, au Swaziland, en Tanzanie, Zambie et au Zimbabwe.Deux saisons consécutives de sécheresse, ont particulièrement touché les familles vulnérables en zones rurales. Plus de 640.000 décès au sein du bétail et liés à la sécheresse ont été enregistrés au Bostwana, au Swaziland, en Afrique du sud, Namibie et au Zimbabwe en raison d’épidémies et du manque de pâturage et d’eau. L’appel de fonds de la FAO fait suite à un appel humanitaire régional de la SADC (Communauté de développement d’Afrique australe) lancé le 26 juillet par le président du Bostwana et de la SADC, Seretse Khama Ian Khama,. Il a estimé à 2,7 milliards de dollars la somme nécessaire afin d’aider à relancer touts les secteurs de l’économie régionale suite au phénomène El Nino. AFP

SOUDAN DU SUD
Le Soudan du Sud est "au bord du gouffre", avertit Ban Ki-moon

Le Soudan du Sud est "au bord du gouffre", a affirmé jeudi le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon devant le Conseil de sécurité, en exhortant les dirigeants sud-soudanais à "s’engager en faveur de la paix". A l’ouverture d’un débat au Conseil sur le maintien de la paix en Afrique, il s’est déclaré "consterné par l’ampleur des violences sexuelles" commises dans le pays et a demandé que les responsables "de toutes les atrocités" rendent des comptes. L’ONU a recensé au moins 120 cas de viols depuis la recrudescence des affrontements il y a trois semaines à Juba entre l’armée gouvernementale et les partisans de l’ex-chef rebelle Riek Machar. "Au moment où nous parlons, le Soudan du Sud reste perché dangereusement au bord du gouffre", a déclaré M. Ban. "Les promesses de paix et de justice du nouvel Etat ont été gaspillées". Etats-Unis, France et Royaume-Uni souhaitent que ces mesures, ainsi qu’un projet africain de force d’interposition, soient adoptées à l’occasion du renouvellement du mandat de la Mission de l’ONU au Soudan du sud (Minuss) qui expire fin juillet mais les négociations piétinent, selon des diplomates. "Il y a un projet de texte en discussion", a indiqué à des journalistes l’ambassadeur britannique Matthew Rycroft. Le Conseil, a-t-il ajouté, pourrait soit adopter ce nouveau mandat d’ici la fin de la semaine, soit "s’accorder plus de temps pour des négociations" en décidant une "prolongation technique" temporaire du mandat actuel de la mission. AFP

 

Culture : le défi de la création artistique au Mali
La Plateforme Frame-Walk initiée par Kabawil de Dusseldorf en collaboration avec Monsieur Abdoul Aziz Koné entrepreneur culturel, non moins President de l'Association Agoratoire en partenariat avec « Donko Seko », le Conservatoire Bala Fasséké, Acte Sept et l'Institut Français mettent les jeunes artistes maliens à l'épreuve de la création. Le Mali connu et reconnu pour sa richesse (...)
 

Plus 200 000 de victimes par an : Les hépatites fait au moins 200 000 de victimes par an
HEPATITES Les hépatites fait au moins 200 000 de victimes par an. C'est ce que rapporte l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Ce chiffre a été révélé lors d'une conférence de presse animée le jeudi 28 juillet 2016 à la Maison des ainés. A l'instar de la communauté internationale, le Mali a célébré le jeudi 28 juillet 2016, la journée mondiale de lutte contre les hépatites. Dans ce (...)
 

© 1999-2016 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés